Wayne Shelton – tome 8 – NUIT DES AIGLES (LA) PDF

En pratique : Quelles sources sont attendues ? Reliques de la Passion conservées par les empereurs byzantins dans leur chapelle palatine, l’église de la Vierge Théotokos wayne Shelton – tome 8 – NUIT DES AIGLES (LA) PDF Phare. Constantinople et le déclin de l’Empire byzantin.


Déterminé à récupérer la Sainte Lance, qui acheva le Christ avant d’être l’instrument de sa résurrection, Wayne Shelton s’est lancé sur la piste du voleur, le sinistre colonel SS Wulfmeïer réfugié en Argentine. Un indice conduit Shelton dans une petite ville des Andes majoritairement peuplée d’Allemands nostalgiques du IIIème Reich. Mais comment empêcher la résurrection du Führer prévue lors d’une soirée organisée par le « baron » en son Nid d’Aigle ?

Reliques de la Passion de Constantinople, dont la pointe de la Sainte Lance brisée, et les transfère à la Sainte-Chapelle, à Paris. Arméniens déclarent posséder la Sainte Lance au monastère Geghardavank près d’Erevan. Celle de Paris disparaît pendant la Révolution française. Longin était originaire de ce lieu. Ce récit légendaire peut avoir été élaboré comme une réponse aux questions des pèlerins qui s’interrogeaient sur l’origine de la présence des reliques de la Passion à Jérusalem mais peut s’interpréter aussi comme une compétition entre les diocèses de Césarée et de Jérusalem qui revendiquent la primauté de l’Église dans la province palestinienne. Grégoire de Tours évoquent la présence à Jérusalem de cette Lance, mais sans l’avoir eux-mêmes vue. Le roi la déposa dans la Sainte-Chapelle à côté de la Couronne d’Épines.

En 1357, Jean de Mandeville assura avoir vu la Sainte Lance à Paris et à Constantinople, cette dernière plus grande que le fragment de Paris : il s’agissait de la partie inférieure de la relique. Après la prise de la ville en 1453, elle tomba aux mains des Turcs. C’est ainsi que la relique parvint à Rome en 1492. Lance dans le Pilier de saint Longin. Antonio Pollaiuolo, représentant ce pape tenant le fer de la Sainte Lance, et une statue en marbre de saint Longin par le Bernin. Elle aurait été découverte à Antioche par un moine provençal du nom de Pierre Barthélémy qui faisait partie de l’armée de Raymond de Saint-Gilles, comte de Toulouse. Pierre descendit dans la fouille et découvrit la Sainte Lance.

Après cette découverte, saint André promit à Pierre Barthélémy la victoire pour les croisés si ces derniers jeûnaient durant cinq jours. La découverte miraculeuse, et si opportune, ne fit pourtant pas l’unanimité chez les croisés. Cette victoire est aussi due au départ de certains émirs de l’armée suite aux disputes précitées, qui ne laissèrent que peu de résistances à la contre-attaque des croisés. Adhémar de Monteil tenant la Sainte Lance d’Antioche lors de la sortie contre les Turcs. Miniature de Jean Colombe tirée des Passages d’outremer de Sébastien Mamerot, vers 1474.

Pierre Barthélémy passant l’épreuve du feu avec la Sainte Lance. Malgré cette éclatante victoire qui assurait à elle seule le succès de l’expédition, la prétendue Sainte Lance d’Antioche n’avait toujours pas convaincu tous les croisés, en raison des rivalités qui opposaient les principaux chefs comme Raymond de Saint-Gilles et Bohémond de Tarente. Mais il fut défait par les Turcs près de Nicée et, selon le chroniqueur génois Caffaro di Rustico da Caschifellone, la relique fut alors perdue. OOjs UI icon alert destructive black-darkred. On fait traditionnellement l’hypothèse qu’il s’agissait du premier bout de ferraille pointu trouvé en creusant sous la cathédrale d’Antioche, voire d’une pure supercherie.

This entry was posted in Beaux livres. Bookmark the permalink.