Une Singularité nue PDF

Univers est considérée comme hautement spéculative. D’ordinaire, un trou noir est caractérisé par une région de l’Espace-Temps que toute géodésique pénètre sans pouvoir en sortir. La frontière de cette région est appelée l’horizon des événements. Or, s’il existe des trajectoires décrivant un objet pénétrant dans un trou noir, les équations d’Einstein impliquent, par une Singularité nue PDF de la variable temps, l’existence de trajectoires semblables inverses : de telles trajectoires correspondraient à une configuration où toute trajectoire issue d’une région enveloppée par un horizon sort obligatoirement de celui-ci.


Les années 1980 ont eu leur Bûcher des Vanités, les années 2010 ont leur Singularité Nue.

Casi est un avocat new-yorkais qui n’a jamais perdu un procès. Fils d’immigrants colombiens, il vit chichement à Brooklyn jusqu’au jour où un collègue lui propose le crime parfait qui le mettra définitivement à l’abri du besoin. Devant cette opportunité, c’est d’abord son sens éthique de la justice et de la morale qui va vaciller, puis sa personnalité, enfin, son univers tout entier…

C’est une façon de résumer le livre. Il y en aurait d’autres, beaucoup d’autres, tant les événements qui se multiplient autour de Casi sont nombreux et variés.
Une singularité nue est en effet un roman hors normes, si atypique qu’il n’a d’abord pas trouvé d’éditeur. Sergio De La Pava l’a donc publié à compte d’auteur et cet ouvrage est devenu un véritable phénomène, couronné par de nombreux prix et élu Meilleur roman de l’année par les médias. Ambitieux et hilarant, truffé de personnages attachants, à la fois réaliste et hystérique, voici un thriller incroyable qui force l’admiration par ses dimensions dantesques et son sens jazzé de la phrase.

 » Fascinant.  »
The Times

 » Un des meilleurs romans parus cette année. Une expérience enthousiasmante… Une réponse excitante aux scénarios habituels qu’on trouve dans les séries télé et la plupart des polars…  »
The Wall Street Journal

Un trou blanc ne doit pas être confondu avec une autre solution de Schwarzschild possédant une masse négative. Selon le type de solution de type trou noir considéré, il existe plusieurs types de trous blancs. Dans le cas du trou noir de Schwarzschild évoqué ci-dessus, une géodésique sortant d’un trou blanc est issue de la singularité gravitationnelle qu’il contient. Dans son mode de formation, un trou noir est issu d’un résidu d’étoile massive dont le cœur se contracte jusqu’à se transformer en trou noir. Une telle configuration n’est pas statique : on part d’un corps massif et étendu qui se contracte pour donner un trou noir. Le trou noir n’existe donc pas de toute éternité, et il n’y a pas de trou blanc correspondant. Pour être en mesure d’exister, un trou blanc doit soit être issu d’un processus physique menant à sa formation, soit être présent dès la création de l’univers.

Cette section est vide, insuffisamment détaillée ou incomplète. Rechercher les pages comportant ce texte. La dernière modification de cette page a été faite le 12 février 2018 à 06:02. Cet article est une ébauche concernant la relativité. Si ce bandeau n’est plus pertinent, retirez-le. En pratique : Quelles sources sont attendues ?

Les singularités gravitationnelles sont des singularités mises en évidence par les solutions de l’équation du champ gravitationnel d’Albert Einstein. Une singularité gravitationnelle est une singularité du tenseur métrique g, et non une simple singularité de coordonnées. D’après les théorèmes sur les singularités de Roger Penrose et Stephen Hawking, une telle singularité est un point au-delà duquel une géodésique ne peut être prolongée. La description de telles régions n’est pas possible dans le cadre de la relativité générale, ce qui n’empêche pas cette dernière d’être en mesure de prédire que de telles configurations peuvent se former dans l’univers. D’un point de vue topologique, on distingue la singularité ponctuelle de la singularité annulaire.

Une singularité ponctuelle est une singularité ayant la topologie d’un point et qui est au centre d’un trou noir non rotatif, décrit par la métrique de Schwarzschild. Dictionnaire de physique, Bruxelles, De Boeck Université, 2009, XII-741 p. Rechercher les pages comportant ce texte. La dernière modification de cette page a été faite le 24 mai 2018 à 00:30. Marie Goussé : Rêveries avec Henri.

21 juillet à partir de 16 h. Présence de l’artiste dès 14 h. Marie Goussé partage ses Rêveries avec Henri ainsi qu’elle a nommé son exposition. Partage d’enfance aussi avec l’illustre peintre. Comme lui, Marie Goussé a regardé, imaginé afin de s’évader d’une enfance en marge. Comme Matisse l’a reçue de sa mère, Marie a reçu de son professeur de dessin, une boîte de peinture.

L’univers artistique de Marie Goussé est riche en émotions et en poésie. Ses créations sont souvent spectaculaires, ce sera le cas cette fois-ci encore ! L’artiste dans son atelier a imaginé et fabriqué la structure d’une aile surdimensionnée. Mais cette aile est nue, alors Marie a besoin de vous pour créer des plumes en papier déchiré, avec des magazines de récupération. SAMEDI 20 JANVIER DE 15H A 19H. La sculpture terminée sera pérenne et restera visible, aux heures d’ouverture, suspendue aux cimaises de la rampe centrale de la médiathèque.

This entry was posted in Etudes supérieures. Bookmark the permalink.