Une France qui change : Pourquoi des travailleurs votent FN PDF

Un article de Wikipédia, une France qui change : Pourquoi des travailleurs votent FN PDF’encyclopédie libre. Libération est un quotidien français paraissant le matin, disponible également dans une version en ligne.


 » Pour Jean Viard, le diagnostic est clair : le FN est le  » symptôme  » d’une société où la population est désorientée par une mondialisation venue rendre caduc l’ancien monde du travail en détruisant de nombreux emplois ouvriers et en faisant réapparaître le paupérisme… Une population d’autant plus perdue que la classe politique, au discours suranné, n’a pas su expliquer cette mutation, laissant un boulevard au FN, devenu le  » réceptacle électoral de citoyens angoissés par la perte de sens collectif « . Mais, pour l’auteur de Marseille, une ville impossible, la France possède aussi quelques caractères particuliers favorisant une réaction politique violente comme le FN, inconnue chez de nombreux voisins en proie pourtant à des bouleversements similaires. Parmi ces exceptions, il note une société organisée autour d’un État jacobin heurté de front par la mondialisation, une classe politique divisée entre  » une gauche qui a perdu le monde du travail et une droite qui a perdu la grandeur de la France « , un passé marqué par la collaboration vichyssoise et la guerre d’Algérie. Jean Viard garde néanmoins espoir. Convaincu que, quand les élus,  » ces donneurs de sens « , sauront expliquer aux travailleurs ces bouleversements et faiblesses, ces derniers retrouveront  » la passion de la France et la confiance dans une politique renouvelée « . Ludovic Vigogne, Le Point

Situé à l’extrême gauche à ses débuts, Libération évolue vers la gauche sociale-démocrate à la fin des années 1970 après la démission de Jean-Paul Sartre en 1974. Une Société des rédacteurs a pour mission de veiller à l’indépendance journalistique. La rédaction respecte le principe de protection des sources d’information des journalistes. Libération a pour actionnaires de référence les hommes d’affaires Bruno Ledoux — propriétaire du siège du journal — et Patrick Drahi — président-fondateur du consortium luxembourgeois Altice.

Depuis le 2 juillet 2014, Laurent Joffrin est directeur de la rédaction et de la publication du journal. Vue depuis la terrasse du journal. Paris l’idée d’un journal populaire de gauche. Le projet est repris par Benny Lévy, dirigeant de la Gauche prolétarienne, afin de relancer son mouvement qui était en train de s’étioler.

Le 6 décembre 1972, une réunion préparatoire au lancement d’un nouveau quotidien nommé Libération se tient à Paris. En février 1973, Jean-Paul Sartre, Serge July, Philippe Gavi, Bernard Lallement et Jean-Claude Vernier fondent le journal Libération. Un premier numéro de quatre pages paraît le lundi 5 février 1973, avec cette profession de foi, en encadré :  La politique pour Libération, c’est la démocratie directe. Aujourd’hui, élire un député, c’est vouloir que le peuple ne dise son mot, qu’une fois tous les cinq ans. Et encore, pendant ces quatre années,  l’élu du peuple  peut-il faire ce qu’il veut ? Un autre quatre pages paraît le 18 avril 1973, lançant une souscription pour le financement  d’un organe quotidien entièrement libre .

Jean-Paul Sartre et Jean-Claude Vernier sont les premiers directeurs de publication du journal. Ils le restent jusqu’à leur démission le 24 mai 1974 pour désaccord avec Serge July, qui leur succède. Libération encourage à cette époque tous les combats des opprimés. Quand les travailleurs de Lip, menacés de licenciement, occupent leurs usines, Libération titre en première page  Travailleurs, vous pouvez faire de même . Le journal refuse les publicités payantes, car la direction est convaincue que sans indépendance financière, une indépendance politique est impossible.

Le journal traverse plusieurs crises, entraînant plusieurs interruptions. La parution est suspendue le 21 février 1981. Son nouveau rédacteur en chef est Jean-Marcel Bouguereau qui reste à la direction opérationnelle du journal jusqu’en 1987. Autour de Serge July, l’équipe de direction est vivement critiquée par d’anciens acteurs du mouvement de Mai 68, qui l’accusent d’avoir trahi les principes fondateurs du journal. Dans les années 1980-1990, le tirage de Libération ne cesse d’augmenter.

This entry was posted in Sports et passions. Bookmark the permalink.