Un grand amour peut en cacher un autre PDF

Tu n’aurais pas un petit un grand amour peut en cacher un autre PDF chose ? Tu vas y avoir droit ! T’as vu comment tu es habillé avec tes vieux vêtements !


« Pour attirer le regard d’un homme incarnant la perfection masculine, je savais qu’il allait me falloir exploiter mon potentiel au maximum. Bien entendu, je n’imaginais pas une seule seconde réussir à me métamorphoser en cygne, toutefois j’étais bien décidée à me transformer au moins en… je ne sais pas, moi… en oie du Canada ! »

Depuis qu’elle a quatorze ans, Millie flashe (sans succès mais avec une persévérance sans faille) sur le beau, le sublime, le parfait Joe Carpenter. Ses études de médecine terminées, elle retourne s’installer dans sa petite ville d’Eastham au bord de l’océan, dans la région de Cape Cod, bien décidée cette fois à conquérir celui qu’elle considère comme l’homme de sa vie, et la perfection incarnée sur la terre. Après beaucoup d’efforts (jogging à la limite de l’hyperventilation, régime sans pitié, séances chez un coiffeur à la pointe de la mode capillaire, révision intégrale de sa garde-robe…), Millie parvient enfin ! à allumer une étincelle de convoitise dans le regard de Joe. Sauf que rien, mais alors rien du tout, ne se passe comme elle l’avait rêvé…

Quel paresseux, il passe son temps à dormir celui-là ! Où est-ce que tu as encore traîné ? Hé, tu vas pas te laisser abattre ! Vous avez aimé ce dictionnaire audio ? Découvrez notre guide de conversation dans 40 langues ! Ouais, ché mi, vlà m’tiète, min cu i vient !

Oui, c’est moi, voilà ma tête, mon derrière suit ! Quel est le prix s’il vous plaît ? D’où qui sont les chiottes s’il vous plaît ? Où sont les toilettes s’il vous plaît ?

Chés un trop d’gueule, i fait toudis miux que z’autes ! C’est un vantard, il fait toujours mieux que les autres. I est con comme un ramon ch’ti làl ! Viens me donner un bisou, mon petit poussin. C’est lui le plus brave !

Minche in sait pon qui ch’est qui t’minjra ! Mange on ne sait pas qui est-ce qui te mangera ! Ch’est toudis meilleu à l’mason dé z’autes. Intike, intasse, t’occupe pon d’echti qui passe ! I a des ius pu grants qu’es’ panche ! Il a les yeux plus grands que son ventre !

I s’étronne, ch’est passé pa l’tro à tarte ! Il s’étrangle, c’est passé par le trou à tarte ! Celui qui mange lentement, travaille lentement ! Minge et’main, té garderas l’aute pour ed’main !

Mange ta main, tu garderas l’autre pour demain ! Je cherche des pommes de terre ! Nan mais in â des bio chicons si vo voulez! Non mais nous avons des belles endives si vous voulez !

Qu’ i est mieffe c’ti-là ! Qu’est ce qu’il  est énervé ! T’as vu commint t’es arnéqué avec tes fouffes! T’as vu comment tu es habillé avec tes vieux vêtements ! Qué fainiasse, i passe sin timps à roupiller ch’ti-là ! D’ù qu’ch’est t’as incore trainé ?

Té n’vas pas t’laicher abatte ? C’est un vrai gaillard celui là ! Qui che qui buque a l’batinsse ? Qui est-ce qui frappe à la porte ?

This entry was posted in Romans et littérature. Bookmark the permalink.