Traité des contrats et des obligations en général, suivant le Code civil Tome 3 PDF

Répondant aux besoins de son client, il traduit en plan une réflexion sur l’espace, la lumière, les volumes et les matériaux, puis conduit le chantier. Cette entente définit l’étendue de sa mission. Articles détaillés : Histoire de l’architecture et Histoire traité des contrats et des obligations en général, suivant le Code civil Tome 3 PDF la construction. Le mot est composé de αρχι – archi, chef de – et de τεκτων – tekton, charpentier.


Traité des contrats et des obligations en général, suivant le Code civil. T3 / , par A. Duranton,…
Date de l’édition originale : 1819

Ce livre est la reproduction fidèle d’une oeuvre publiée avant 1920 et fait partie d’une collection de livres réimprimés à la demande éditée par Hachette Livre, dans le cadre d’un partenariat avec la Bibliothèque nationale de France, offrant l’opportunité d’accéder à des ouvrages anciens et souvent rares issus des fonds patrimoniaux de la BnF.
Les oeuvres faisant partie de cette collection ont été numérisées par la BnF et sont présentes sur Gallica, sa bibliothèque numérique.

En entreprenant de redonner vie à ces ouvrages au travers d’une collection de livres réimprimés à la demande, nous leur donnons la possibilité de rencontrer un public élargi et participons à la transmission de connaissances et de savoirs parfois difficilement accessibles.
Nous avons cherché à concilier la reproduction fidèle d’un livre ancien à partir de sa version numérisée avec le souci d’un confort de lecture optimal. Nous espérons que les ouvrages de cette nouvelle collection vous apporteront entière satisfaction.

Pour plus d’informations, rendez-vous sur www.hachettebnf.fr

Pour Hérodote, le mot architecte donné à Eupalinos qui est un des  auteurs des trois plus grands ouvrages que possède la Grèce  ou à Mandroclès de Samos n’a pas pour lui le sens qu’il a pris aujourd’hui, c’est plus un technicien de la construction ou un ingénieur. Il est possible que ce mot ait été utilisé parce que les premiers temples étaient construits en bois. Le mot tekton apparaît chez Homère ou chez Sophocle où il désigne un sculpteur. Tous les premiers architectes de l’époque archaïque grecque ont laissé leur nom dans l’histoire par les prouesses techniques de leurs constructions.

Le rôle de l’architecte dans un chantier grec était celui d’un conseiller technique auprès des personnes chargées par la cité ou les responsables des sanctuaires de suivre l’exécution des bâtiments conformément aux devis et d’assurer le paiement des travaux après leur réception par l’architecte. Socrate le jeune : Oui – L’étranger : Et c’est, je pense, en tant qu’il apporte à l’œuvre la contribution d’une connaissance théorique, mais non celle d’opérations manuelles. Progressivement va apparaître une différenciation dans le mode gréco-romain entre architektôn et méchanikos, l’architecte et l’ingénieur. Cette fonction d’architecte n’est pas propre à la cité grecque. 228-230 rédigé par Hammourabi, sixième roi de la première dynastie amorrite et datant d’environ -1750. L’architecte en son cabinet – Neuwied 1779.

L’architecton va devenir architector dans l’époque tardive, mot qui va donner architectura en suivant la même variation que sculptor-sculptura ou pictor-pictura. La forme architectus apparaît aussi chez Plaute. La forme architectus va donner une explication étymologique erronée du mot en rapprochant tectus de Tego, Tegere, Texi, Tectus conjugaisons du verbe  couvrir  et lui donnant le sens de personne qui réalise la couverture d’un bâtiment. C’est un architecte et ingénieur d’Auguste, Vitruve, qui va donner le premier livre d’architecture, De architectura. L’Architecture est une science qui doit être accompagnée d’une grande diversité d’études et de connaissances par le moyen desquelles elle juge de tous les ouvrages des autres arts qui lui appartiennent. Cette science s’acquiert par la Pratique et par la Théorie : la Pratique consiste dans une application continuelle à l’exécution des desseins que l’on s’est proposés, suivant lesquels la forme convenable est donnée à la matière dont toutes sortes d’ouvrages se font. Vitruve a voulu rédiger un traité complet sur l’architecture considérée dans le champ large donné par les architectes grecs.

En plus de l’architecture prise dans son domaine traditionnel, il a ajouté traitant de l’hydraulique urbaine, de l’astronomie et de la gnonomique et des engins de siège. Peu d’architectes romains ont laissé leurs noms. On connaît Apollodore de Damas, l’architecte de Trajan qui lui a confié la construction de son forum, Robirius, celui de Domitien qui a dirigé les travaux du palais du Palatin. Cependant, le livre de Vitruve est un témoin essentiel de l’architecture grecque et romaine. Des époques carolingienne et romane sont restés une cinquantaine d’exemplaires du livre de Vitruve.

This entry was posted in Nature et animaux. Bookmark the permalink.