Traité De Pisciculture: Multiplication Artificielle Des Poissons PDF

Cet article est une ébauche concernant l’agriculture traité De Pisciculture: Multiplication Artificielle Des Poissons PDF la mer. Tri d’œufs fécondés de salmonidé au stade œillés: les œufs morts apparaissent blancs et doivent être retirés pour éviter le développement de champignon saprophyte. La pisciculture est l’élevage de poissons, en eaux douces, saumâtres ou salées. C’est une des branches de l’aquaculture.


This book was originally published prior to 1923, and represents a reproduction of an important historical work, maintaining the same format as the original work. While some publishers have opted to apply OCR (optical character recognition) technology to the process, we believe this leads to sub-optimal results (frequent typographical errors, strange characters and confusing formatting) and does not adequately preserve the historical character of the original artifact. We believe this work is culturally important in its original archival form. While we strive to adequately clean and digitally enhance the original work, there are occasionally instances where imperfections such as blurred or missing pages, poor pictures or errant marks may have been introduced due to either the quality of the original work or the scanning process itself. Despite these occasional imperfections, we have brought it back into print as part of our ongoing global book preservation commitment, providing customers with access to the best possible historical reprints. We appreciate your understanding of these occasional imperfections, and sincerely hope you enjoy seeing the book in a format as close as possible to that intended by the original publisher.

La pisciculture a été inventée en Chine : le premier traité de pisciculture y fut écrit par Fan Li en 473 av. La production en étang, avec un bassin en terre, dans lequel les poissons se nourrissent complètement ou partiellement à partir de la production biologique du milieu. La production intensive en bassin artificiel ou cages, dans lesquels les poissons sont exclusivement nourris avec des aliments fournis par le pisciculteur. Les espèces les plus élevées sont les carpes, suivies du tilapia, des salmonidés et des siluriformes.

C’est la technique la plus ancienne et la plus utilisée en termes de volume de production. Les espèces adaptées à ce mode de production sont omnivores, herbivores ou filtreuses. Plus de 20 millions de tonnes de cyprinidés, 2 millions de tonnes de tilapia et autant de poissons chats sont produits avec ces techniques, essentiellement en Asie. En Europe de nombreuses zones d’étang existent, notamment en Europe de l’Est.

This entry was posted in Beaux livres. Bookmark the permalink.