Tout l’humour de la Provence, tome 1 PDF

A propos du Chant des pèlerins de Compostelle tout l’humour de la Provence, tome 1 PDF J. Est le chemin ou Compostelle et saint Jacques qui est important ?


Alléluia ! Voici le troisième tome de Tout l’humour de la Provence, avec près d’une centaine de nouvelles histoires, presque toutes diffusées sur France Bleu Provence, Vaucluse, Azur. Environ quatre cent mille auditeurs les ont entendues, mais la radio est un média fugace… Ce livre, comme les deux précédents, permet de mieux les apprécier
L’intérêt absolu de ces histoires demeure dans leur véracité. Car les lecteurs de Jean-Claude Rey savent très bien qu’il ne raconte jamais de  » blagues « . Il lui suffit d’aller trouver le sel et le poivre dans tout ce qu’il entend autour de lui avec ses grandes oreilles de vieux malin. Il écoute et restitue dans un style à la limite de l’oralité ces choses drôles qui donnent de l’intérêt à nos vies et à celles des autres
Son humour est apprécié par des milliers de fidèles qui savent très bien que le conteur est bon pour leur moral! Ainsi, à sa façon, Jean-Claude Rey est un bienfaiteur de l’humanité, avec ses petites histoires qui valent tous les antidépresseurs de la pharmacopée..
Il s’est bonifié comme un conteur A.O.C. au fil de ses livres de bonne humeur et de joyeuseté. Il prône la vitamine H comme humour, et R comme rire. Ce livre est le seul remède qui se déguste, et il vous faut en abuser

Quand on parle « du Saint-Jacques » Que veulent dire les mots »? Est-ce la voie de Tours ? La femme Un pèlerin à part entière ? Le super flop de la ville du Puy-en-Velay. Mais où logent donc tous ces pèlerins ? Les auberges sur le Camino Francés.

Nos étapes et logements sur le chemin de Saint-Jacques de Compostelle par Montpellier et Somport. Notre  itinéraire ne suit pas scrupuleusement le chemin décrit dans les guides. Association « Les Amis des Chemins de Saint Jacques en Occitanie ». Un article de Wikipédia, l’encyclopédie libre. Description de l’image FIP logo 2005. La directrice de FIP est Bérénice Ravache depuis le 7 juillet 2017.

Roland Dhordain et deux producteurs de France Inter, Jean Garretto et Pierre Codou, à l’époque connus pour leur programmation du weekend : TSF 71. Il consiste en un fond sonore fluide et discret fait de musique classique légère, de jazz, de blues et de musique populaire. Le recours exclusif à une animation féminine. Les commentaires de ces voix féminines sont limités à des informations pratiques. Par ailleurs, les passages musicaux successifs partagent en général deux à deux un élément de continuité qui constitue la signature discrète de la station, et dont la découverte participe au charme.

Outre la programmation, c’est le ton des animatrices qui frappe : sucré et annonçant les embarras de la circulation avec humour et ironie. En 1972, elle récupère le 90,35 en fréquence pleine lorsque France Inter passe sur 87,8. 1974, le fil musical et le bulletin d’information étant repris avec une animation et des informations routières et culturelles locales. En 1975, FIP est choisie par TDF pour sonoriser la mire de la 3e chaîne de télévision FR3, dans sa version modulation, c’est-à-dire, sans commentaires locaux. Paradoxe de la technique, une radio se fait connaitre par une image fixe via la télévision. Cette diffusion est quand même limitée entre 1976 et 1983, par la location du réseau à TF1 dans l’attente de l’ouverture de son réseau couleur. Possédant une niche en tant que radio de service au sein du service public, FIP est peu touchée par la révolution du paysage radiophonique français à partir de 1981.

Dans les années 1980, la radio parisienne et son réseau d’une douzaine de stations en régions sont dirigés par François Jouffa. La diffusion de FIP par satellite et par internet a rendu la station à nouveau accessible aux fidèles négligés. En décembre 2014, une dépêche de l’AFP affirme que Mathieu Gallet, PDG de Radio France envisage de fermer FIP. Le 19 décembre, au cours d’une interview sur Web7Radio, Anne Sérode, directrice de FIP, dément cette affirmation. La station repose sur un concept qui n’a quasiment pas varié depuis sa création : un programme musical entrecoupé d’informations routières et culturelles et d’un court bulletin d’informations toutes les heures à la cinquantième minute, et sans aucune publicité. FIP constitue un réseau de radiodiffusion en France dont la programmation nationale s’effectue à Paris, à la Maison de la Radio. Le programme musical mêle tous les genres de musique : chanson, rock, world, classique, musique de films, jazz, etc.

Le générique de cette émission fut longtemps Inside out des Brecker Brothers. Le programme musical et les flashes d’information sont communs à l’ensemble des stations FIP du réseau, et sont diffusés depuis la Maison de Radio France à Paris. Certains passages musicaux ont été utilisés comme génériques et sont encore diffusés, presque quotidiennement : l’auteur de ces jingles est François Elie Roulin. En plus de l’éclectisme de sa programmation, l’autre caractéristique principale de FIP, et qui en a fait son image de marque, est le ton sucré et souvent mutin des animatrices qui dispensent les informations culturelles. Kriss, l’une des premières animatrices de la chaîne, qui officia ensuite sur France Inter, et y anima de 2005 jusqu’à sa mort en 2009, l’émission Kriss Crumble.

This entry was posted in Romans et littérature. Bookmark the permalink.