Spinoza et le spinozisme: « Que sais-je ? » n° 1422 PDF

Le retour à Sion fait référence au retour en terre d’Israël des Israélites exilés à Babylone. Ce concept de retour en terre d’Israël apparaît pour la première fois dans la Spinoza et le spinozisme: « Que sais-je ? » n° 1422 PDF avec l’Exode des esclaves depuis l’Égypte.


Spinoza fut attaqué de toutes parts mais ses positions marquèrent les controverses sur la Bible, le droit naturel et la liberté de conscience ; on retrouve sa trace dans les Lumières, l’idéalisme allemand, le marxisme et la psychanalyse.
L’Éthique et le Traité théologico-politique construisent une pensée de la Raison, refusant la finalité, la providence et l’illusion du libre-arbitre, une pensée de l’universalité des lois de la nature, de la singularité individuelle, de la liberté de philosopher.
Chez Spinoza, rien n’est au-dessus de l’entendement humain ; l’étendue n’est pas moins divine que la pensée ; le bien et le mal sont relatifs ; l’homme n’est pas un empire dans un empire ; la fin de l’État est la liberté.

Les provinces du royaume d’Hérode Ier le Grand, sous protectorat romain, vers -25. Ce protectorat est devenu une simple province romaine après la mort du dernier roi du royaume, Hérode Ier le Grand, en 4 avant l’ère chrétienne. Les soulèvements juifs de 67-73 et de 132-135 ont profondément changé la population de la Palestine : une partie a été tuée, une partie a fui les destructions de la guerre, une partie a été vendue comme esclave et une dernière partie a pu rester dans une Palestine appauvrie et ayant perdu son indépendance. C’est ce sentiment d’exil qui engendrera l’espérance religieuse d’un  retour  ou aliyah en hébreu. Messie  Sabbataï Tsevi, qui promettait le retour des Juifs en terre d’Israël – 1666.

This entry was posted in Bandes dessinées. Bookmark the permalink.