Soleil brûlant en Algérie PDF

Le nouveau vol noir des corbeaux sur nos plaines : c’est l’alarme ! Une nouvelle filière de soins à l’Hôpital de Wattrelos ! Le Mérite pour mon 1er Adjoint, Henri Gadaut ! Quand un Wattrelosien est distingué par la République par un Ordre National, c’est un événement, et quand il s’agit de mon 1er Adjoint soleil brûlant en Algérie PDF l’équipe municipale, c’est un événement qui me touche d’autant plus près.


Aux portes du CSE, ce 1er Mai, les médaillés du Travail et leurs proches sont accueillis par le Conseil Municipal des Enfants, qui vend du muguet au profit de Ludopital. Le roi René nous a quittés ! Avoir 50, 60 ou 65 ans de mariage à Wattrelos ! Traditionnelle à Wattrelos, cette cérémonie est la plus belle de toutes ! D’abord parce qu’elle réunit beaucoup d’émotions, de gestes tendres, et surtout parce qu’on y parle d’amour !

Wattrelos a son budget pour 2018. Légalement il doit l’être pour le 31 mars, mais c’est à l’avance, ce vendredi 16 février que le budget 2018 a été voté par le Conseil Municipal. Soyons sérieux sur les urgences à l’hôpital : ma réponse au Conseil Municipal ! Derrière se trouvent les porte-drapeaux, suivis d’anciens militaires en tenue, et le Conseil municipal et représentants des sociétés patriotiques. A l’arrivée devant le monument aux morts, les enfants du Conseil municipal des enfants s’y regroupent, tandis que chacun des autres enfants s’installe devant une tombe militaire, dans un magnifique silence qui les honore. D’abord un rendez-vous avec l’Histoire, « la terrible histoire de ce charnier que fut la 1ère Guerre Mondiale ».

Le second rendez-vous, nous l’avons «en tant que wattrelosiens avec nos grands-parents, nos arrière grands-parents, pour nous souvenir avec affection et respect des souffrances qu’ils ont enduré ». Enfin, notre troisième rendez-vous, c’est « celui qu’en tant qu’Européens, que Français, nous devons avoir avec les leçons de l’Histoire ». Or, nul n’oublie que le détonateur de la 1ère Guerre Mondiale, ce fut « la montée des nationalismes », ceux-là même qui aujourd’hui resurgissent, en Europe même, à nos portes ! Nationalismes, égoïsmes, populismes, mais aussi communautarismes, replis sur soi, haines, racismes, terrorismes sont de nos jours le nouveau vol noir des corbeaux sur nos plaines, et comme « le chant des partisans », n’est-il pas temps de crier « Ohé, partisans, ouvriers et paysans, c’est l’alarme ! Voilà pourquoi, il y a urgence à croire à l’Europe et à la défendre : « pour la paix ! Après mon allocution, tous les enfants réunis chantèrent la Marseillaise, largement reprise par les élus et le public, interprétée par l’Union Musicale, avant que celle-ci ne joue l’Hymne Européen.

Professeur Mathéï représentant les médecins du CHR, et mon ami le Docteur Patrick Goldstein,  patron  des urgences de Lille. C’est une réalisation concrète de la création de GHT. Pour ma part, je suis évidemment heureux de cette avancée pour notre Hôpital, cet établissement de proximité auquel, population et élus nous sommes très attachés. Aujourd’hui, en effet, elle consacre un partenariat avec le CHR, et est la traduction concrète d’une coopération, fruit du GHT. Mais mes satisfactions, ce sont surtout que la ville n’a jamais autant connu de chantiers ! Wattrelos bouge, avance, et c’est tant mieux ! Mais le concret, cela existe aussi à court terme, et la masse des chantiers et travaux en cours l’atteste !

Le programme dit « du Sapin Vert » se déploie cet automne. Côté vidéo-protection, le dernier Conseil Métropolitain a voté son soutien financier, et les achats de caméras vont enfin pouvoir se faire, tandis que se réorganise le Centre de Surveillance. Pour l’église Saint-Maclou, les études se poursuivent. Côté éducation, nous travaillons à renforcer les dotations informatiques pour les enfants, et à préparer le dédoublement des classes de CE1 pour la prochaine rentrée. J’ajoute à cela que, personnellement, je travaille beaucoup actuellement à financer nos investissements, et à assurer le bouclage financier de l’année. Bref, une rentrée où il y a du boulot, et tant mieux, j’aime ça ! La salle du CSE était bondée lorsque, Président du Comité d’Honneur, j’ai pris la parole, avec une triple mission.

Henri et moi, « c’est un malentendu qui a prospéré » : « ça a marché » ! Rencontré en 1993, alors qu’il devient 1er Secrétaire de la section socialiste de Wattrelos, alors que je ne le connaissais pas, nos relations ont à cette période été distantes, et se sont réchauffées au gré de l’évolution de mes relations avec mon prédécesseur. Comme je le dis à mes collègues maires présents : « Votre 1er Adjoint est sans doute très bien, mais le mien est mieux. Et je tiens à rendre hommage « à cet homme de l’ombre dont la rigueur, la capacité de travail, et l’extrême disponibilité sont une chance pour notre équipe municipale et pour la vie quotidienne des Wattrelosiens ».

Henri, et « ce grand cœur » est « la plus belle de mes découvertes chez lui ». C’est « un cœur brut, sensible, dévoué » à qui j’ai adressé en conclusion des messages plus personnels assortis d’un « t’es un grand bonhomme, mon grand ! Ordre National du Mérite est une reconnaissance. Pour lire mon discours, cliquer ci-dessous. Pour lire le discours de P. A ceux dont l’heure de la retraite a sonné ou va sonner, je leur souhaite « heureuse et longue », car ils l’ont bien mérité.

50 ans après mai 1968, en ce printemps social, « certains veulent y faire référence, et s’y croire encore », « sauf que 2018 n’est pas 1968 » ! Les différences entre 1968 et 2018 sont majeures sur les plans du travail, social, et de la comparaison des deux sociétés. 1968 le monde a changé, et les relations sociales ne peuvent que changer également. Il faut en tenir compte, y compris dans les réformes à entreprendre.

This entry was posted in Sciences humaines. Bookmark the permalink.