Sauvage 03 – Sekhmet, la déesse sauvage PDF

Cette page est en semi-protection longue. La femelle du lion est la lionne, sauvage 03 – Sekhmet, la déesse sauvage PDF petit est le lionceau.


Qu’ont en commun la réincarnation d’une déesse égyptienne, un garçon aux allures de mort-vivant et les membres d’un club de création littéraire? Pas grand chose, si ce n’est d’être impliqués dans une histoire morbide…

Après La Piste sauvage et L’Araignée sauvage, François Gravel nous offre une troisième aventure sous le signe du mystère et de l’horreur plus vraie que vraie. Réalité et fiction se côtoient dans ce suspense captivant qui met à jour la véritable nature des personnages impliqués. Quand les masques tombent, on y perd parfois la face…

Un raton laveur mutilé! Qui a bien pu laisser cet horrible colis devant la classe où se réunit le club des Cadavres exquis? Qui se cache derrière ces cadeaux franchement dégoûtants et ces courriels de plus en plus inquiétants? Un maniaque, sûrement! Mais qui? Le concierge est plutôt bizarre, mais tout de même! Et Jérôme, le gothique antipathique, pourrait-il être impliqué dans cette affaire? Cette fois-ci, ce n’est plus seulement Steve qui se trouve dans la ligne de mire…

Steve Charbonneau et sa bande semblent avoir été choisis comme cible par un détraqué. Ils en ont plus qu’assez de ses cadeaux empoisonnés et décident d’agir. Leur enquête les mènera dans l’antre de la déesse égyptienne Sekhmet et de ses sujets gothiques très contemporains. Difficile d’y voir clair quand toute l’école devient suspecte. Derrière les apparences se cachent souvent des choses surprenantes… et pas toujours rassurantes.

Le lion mâle ne chasse qu’occasionnellement, il est chargé de combattre les intrusions sur le territoire et les menaces contre la troupe. Le lion est le deuxième plus grand félidé, après le tigre, et ainsi le plus grand carnivore d’Afrique. Ils peuvent ainsi avoir une taille à l’épaule de 30 cm plus importante que celle des tigres mais sont moins longs que ces derniers. Les plus grands lions vivent dans le sud de l’Afrique, les plus petits en Asie. Portrait de deux mâles et d’une femelle, dans la réserve du Masaï-Mara, au Kenya. Les lions ont des yeux ambre voire jaunes et une truffe noire.

Leurs oreilles, couleur sable, sont arrondies. Ils possèdent des griffes rétractiles qui sont protégées par des fourreaux de chair. Leur langue est recouverte de papilles cornées recourbées leur permettant de saisir la nourriture, mais aussi de se débarrasser des parasites. Les mâles possèdent une longue crinière, le plus souvent brun foncé, mais également dans certains cas, noire, brun clair ou fauve. Les lions du parc national du Tsavo, sont quant à eux dépourvus de crinières. La crinière apparaît vers l’âge de trois ans et s’étend des joues jusqu’au-dessus des épaules, quelquefois aussi sur le ventre et sur la poitrine.

Des examens expérimentaux avec des crinières empaillées ont montré que les femelles réagissent positivement aux modèles avec une crinière longue et sombre, et que les mâles évitent les modèles aux crinières prononcées. L’explication en est qu’une crinière foncée et épaisse constitue un handicap, car elle capte et conserve la chaleur. En pratique, la crinière pourrait être une protection contre les coups de griffes lors de combats contre des mâles rivaux. Par ailleurs, les dernières recherches ont également prouvé que la température a aussi un effet important sur la longueur de la crinière, et les mâles de régions plus froides, même indépendamment de leur sous-espèce, forment une crinière plus importante que ceux vivant dans des régions très chaudes. Afrique, les poils ont la particularité d’être également plus fins. Tout comme les autres félins, le lion a de nombreuses moustaches épaisses, également connues sous le nom de vibrisses. Ces longs poils sensibles aux vibrations aident le lion à se diriger dans l’obscurité, ou quand son champ visuel est obstrué.

La majeure partie de sa chasse se déroulant la nuit, ils l’aident presque à  sentir  son chemin dans l’obscurité, le nez vers le ciel. Il est possible d’identifier les lions en dénombrant les points noirs qui mouchettent leur peau au-dessus de leurs babines, à la base des poils de leurs moustaches. Les lions ont une musculature imposante et très développée. Leur corps est allongé et trapu sur d’épaisses pattes musclées. Celles-ci permettent de mettre à terre des proies pouvant faire plusieurs fois leur propre taille.

This entry was posted in Loisirs créatifs, décoration et bricolage. Bookmark the permalink.