Rire, Mémoire, Shoah PDF

Le mémorial des enfants de Yad Vashem. En Belgique, ce sont plus de 4 000 enfants qui ont été sauvés de la déportation et d’une mort certaine. De nombreuses institutions dépendant de l’Œuvre nationale rire, Mémoire, Shoah PDF l’enfance prirent ainsi en charge ces enfants. En Belgique, la notion d’enfant caché n’est apparue qu’en 1992 à l’occasion d’une première rencontre des enfants cachés organisée à New York.


Quelle place peut occuper le rire dans une œuvre de création sur la Shoah? La transmission de sa mémoire par l’humour est-elle envisageable? Toute écriture sur le sujet ne peut éluder la mise en garde d’Adorno selon laquelle «écrire un poème après Auschwitz est barbare». Mais un demi-siècle plus tard, l’art reprend ses droits pour (re)dire, avec ses propres mots, que «cela ne doit plus jamais arriver». Et le rire resurgit alors comme «écho de la délivrance du joug du pouvoir». Il résonne dans les œuvres de Kertész, Gary, Hilsenrath, Tabori, Becker, Schindel ou Rabinovici, renouant avec une tradition littéraire qui en faisait une arme contre l’ignominie; il s’affiche, plus problématique encore, quand le cinéma ou la BD s’en mêlent. Un «rire réconcilié », mais traversé par la catastrophe, qu’interrogent les chercheurs, écrivains, cinéastes et dessinateurs rassemblés ici.

Une asbl est créée à Bruxelles: L’enfant caché. De nombreux logeurs et personnes ayant pris part au sauvetage des enfants furent déclarés  Justes parmi les nations  par l’institut Yad Vashem. Entre 60 et 70 000 enfants furent soustraits au plan nazi de déportation et d’extermination. Plusieurs organismes contribuèrent à dissimuler ces enfants sous une fausse identité dans des familles et des foyers d’accueil. Certains témoigneront de leur passé d’enfant caché comme Boris Cyrulnik, Serge Klarsfeld, Saul Friedländer, Claude B.

Cette section est vide, insuffisamment détaillée ou incomplète. Le réseau Marcel : comment un homme et une femme sauvèrent 527 enfants de l’holocauste, Acropole, 2015, 379 p. Enfants cachés : analyses et débats, L’Harmattan, coll. Enfances juives : Limousin, Dordogne, Berry, terres de refuge , 1939-1945, L. Maxime Steinberg, L’enfant caché, le défi à la Shoah.

Nathalie Zajde, Les enfants cachés en France, Paris, Odile Jacob, 2012, 247 p. Les enfants cachés : témoignages, Borée, 2015, 277 p. Le sauvetage des enfants juifs par l’OSE, Le Manuscrit, coll. Témoignages de la Shoah , 2012, 347 p.

Rire le jour, pleurer la nuit : les enfants juifs cachés dans la Creuse pendant la guerre, 1939-1944, Calmann-Lévy, coll. Mémorial de la Shoah , 2014, 205 p. Le Vieil Homme et l’Enfant, par Claude Berri, 1967. Un simple maillon film documentaire de Frédéric Dumont et Bernard Balteau dans lequel Andrée Geulen raconte comment douze femmes du Comité de Défense des Juifs se sont organisées en Belgique occupée pour sauver des milliers d’enfants. Production Les Films de la Mémoire, RTBF, WIP.

This entry was posted in Entreprise et Bourse. Bookmark the permalink.