Revue du Mauss, numéro 11 PDF

Il poursuit ses études à Harvard revue du Mauss, numéro 11 PDF Columbia où il suit les cours de Richard Hofstadter. Christopher Lasch pose un regard critique vis-à-vis des industries culturelles. Dans Culture de masse ou culture populaire ?


Depuis au moins deux siècles, la plus grande part de ce qui s’est pensé d’important l’a été sous le signe de l’intérêt : ce sont, nous a-t-on dit, les intérêts économiques qui mènent le monde. Ou alors les intérêts de pouvoir. Ou encore les intérêts sexuels. Malgré sa force et son brio, ce  » paradigme intérétiste  » touche à sa fin. D’une part, parce qu’il nous condamne à l’impuissance éthique. D’autre part, parce qu’il n’est que pauvrement explicatif : l’homme n’est pas d’abord, ni principalement, homo oeconomicus, homo politicus ou eroticus. Il faut donc explorer d’autres voies de réflexion. La direction la plus féconde est, croyons-nous, celle qu’indiquait Marcel Mauss dans son Essai sur le Don (1923-1924), dont il faut maintenant étendre les analyses aux sociétés contemporaines pour montrer qu’aujourd’hui encore le rapport social (primaire) se structure à partir du don ou, plus précisément, à partir de la triple obligation de donner, recevoir et rendre.

Les critiques contre l’industrialisation de la culture sont perçues comme des critiques de la démocratie elle-même. Véritable leurre selon lui, la visée de démocratisation de la culture aboutit à uniformiser les propositions culturelles et à manipuler les citoyens. Ces valeurs libérales s’ancrent selon lui dans la philosophie des Lumières, qui tait les particularismes et engage une révolution culturelle. Comparant le développement de la France à celui de l’Amérique, il pense que la liquidation des racines et de l’enracinement au profit du  melting pot  est le chemin que prend la société française. Culture de masse ou culture populaire ?

Mass Culture Reconsidered , paru in democracy, 1, octobre 1981, p. Pierre Ansay, Christopher Lasch : Narcisse, nouvelle figure du capitalisme, Politique, revue de débats, Bruxelles, no 59, avril 2009, p. Renaud Beauchard, Christopher Lasch : Un populisme vertueux, Editions Michalon, Le Bien commun, Paris, 2018. Jeremy Beer,  On Christopher Lasch , Modern Age, 2005, p. Il s’agit de la préface à l’édition française de La culture du narcissisme.

Kevin Mattson,  The Historian As a Social Critic: Christopher Lasch and the Uses of History , The History Teacher, 36. Westbrook,  Christopher Lasch, The New Radicalism, and the Vocation of Intellectuals , Reviews in American History, Volume 23, Numéro 1, mars 1995, p. Encyclopedia of historians and historical writing, t. La fracture musicale : les musiques populaires à l’ère du populisme de marche, Paris, L’Harmattan, coll. Les règles de l’individualité contemporaine : santé mentale et sociéte, Québec, Presses de l’Université Laval, coll.

Philippe Muray, Christopher Lasch ou le parti de la vie, in Exorcismes spirituels III, 2002. Rechercher les pages comportant ce texte. La dernière modification de cette page a été faite le 19 novembre 2018 à 20:59. Marcel Mauss naît en 1872 dans la ville d’Épinal. En 1895, Marcel Mauss obtient l’agrégation de philosophie, qu’il a préparée à Bordeaux, où il a rejoint en 1890 Durkheim, qui y enseigne cette discipline.

En 1901, il rejoint l’équipe de L’Année sociologique, revue biennale créée par Émile Durkheim. Celui-ci décédera en 1917 et Mauss se verra échoir du travail de publication posthume de son oncle. Il a connu deux Guerres mondiales et a été un militant socialiste fidèle à ses convictions, ayant pris position en faveur du capitaine dans l’Affaire Dreyfus, se rapprochant à cette occasion de Jean Jaurès. Envoi autographe de Marcel Mauss à Georges Dumas conservé à la Bibliothèque de sciences humaines et sociales Paris Descartes-CNRS. Sa thèse sur la prière reste inachevée.

Il veut saisir les réalités dans leur totalité et pour cela élabore le concept novateur de  fait social total , qui connaîtra un vif succès d’intérêt et d’usage en sciences sociales. Marcel Mauss veut aussi appréhender l’être humain dans sa réalité concrète : physiologique, psychologique et sociologique. Méthode : il est partisan d’une division du travail entre celui qui collecte les faits — tâche qu’il assigne à l’ethnographe — et celui qui les interprète pour les rendre intelligibles. Il faut des sociologues et des ethnographes. Marcel Mauss a très peu pratiqué les études de terrain, à une période où cette méthode qui s’impose progressivement dans le monde anglo-saxon, notamment sous l’influence de Malinowski, restait marginale, en particulier en France. Elles concernent son travail de sociologue, mais aussi son exploration de l’ethnographie et de l’histoire des religions, de l’Economie et de l’innovation sociale.

La religion et les origines du droit pénal d’après un livre récent , la Revue de l’histoire des religions, no 34, 1896, pp. L’école anthropologique anglaise et la théorie de la religion selon Jevons. Religions populaires et folklore de l’Inde septentrionale. Essai sur la nature et la fonction du sacrifice , l’Année sociologique, no 2, 1899, pages 29 à 138. Groot : The Religious System of China. Its Ancient Forms, Evolution, History and Present Aspect. Manners, Customs and Social institutions Connected therewith.

Sociologie  , la Grande Encyclopédie, vol. 30, Société anonyme de la Grande Encyclopédie, Paris, 1901. Revue de l’histoire des religions, 45, 1902, pp. Esquisse d’une théorie générale de la magie , l’Année Sociologique, 1902-1903. Année sociologique, no 6, 1903, pp. L’origine des pouvoirs magiques dans les sociétés australiennes. Hautes Études, section des sciences religieuses.

This entry was posted in Beaux livres. Bookmark the permalink.