Provocations à la prière PDF

Il devient alors le chef de la  Province de l’Afrique de l’Ouest  du califat. Abubakar Shekau naît dans le village de Shekau, dans l’État de Yobe au nord-est du Nigeria. Il grandit dans provocations à la prière PDF quartier défavorisé de Maiduguri, dans le nord-est du Nigeria.


Appartenant au peuple Kanouri, il parle également l’haoussa, l’arabe et l’anglais. Après l’exécution de Mohamed Yusuf en 2009, lors de l’insurrection de Maiduguri, Boko Haram entre dans la clandestinité. Les paroles de Shekau n’ont certainement plus la profondeur religieuse des prêches de Yusuf et peuvent être perçues comme l’expression d’une folie meurtrière sur fond de djihad globalisé. 2011, le groupe multiplie les attentats à la bombe contre des églises chrétiennes, des gares, des hôtels, débits de boisson et des bâtiments officiels. Abubakar Shekau prône une guerre sans merci contre les politiques, les policiers et surtout les chrétiens, notamment le président nigérian Goodluck Jonathan. Boko Haram rend publiques, à plusieurs reprises, des vidéos dans lesquelles Abubakar Shekau revendique plusieurs attaques commises par ses hommes.

Le 4 novembre 2013, il revendique ainsi l’attaque des postes de police de Damaturu. Article détaillé : Enlèvement des lycéennes de Chibok. Abubakar Shekau, revendique le premier attentat de Nyanya ayant fait 75 morts et 141 blessés. Il déclare en s’adressant à Goodluck Jonathan :  Nous sommes ceux qui ont organisé l’attentat d’Abuja. Boko Haram revendique l’enlèvement mi-avril de plus de 200 lycéennes dans le nord-est du Nigéria. Abubakar Shekau, dans une vidéo de 57 minutes obtenue par l’AFP, déclare :  J’ai enlevé vos filles. Je vais les vendre au marché, au nom d’Allah.

Abubakar Shekau est annoncé mort à de nombreuses reprises par l’armée nigériane, mais ces affirmations sont à chaque fois démenties. Le 20 août 2013, l’armée nigériane affirme que Shekau est probablement mort de ses blessures reçues au cours d’affrontement avec les forces de sécurité du pays. Le communiqué affirme alors que :  Shekau a été mortellement blessé au cours de l’affrontement et il a été transporté à Amitchide, une ville frontalière au Cameroun, pour y être soigné. L’information se révèle être fausse et Shekau apparaît dans une vidéo quelques semaines plus tard.

Le 19 septembre 2014, l’agence de renseignement nigériane affirme que Shekau a été tué au cours de combats autour de Konduga au nord-est du Nigeria. Une dizaine de jours plus tard, dans une nouvelle vidéo, Abubakar Shekau expose sa doctrine idéologique et se réfère à Ibn Taymiyya et Mohammed ben Abdelwahhab. Selon Idriss Déby, Abubakar Shekau est présent à Dikwa lors de la bataille du 2 mars 2015 et prend la fuite après la défaite de ses hommes. Le président tchadien déclare alors  Il a intérêt à se rendre, nous savons là où il est.

This entry was posted in Sciences humaines. Bookmark the permalink.