Précis de pétrographie : introduction à l’étude des roches PDF

Dans la pratique actuelle, il est indispensable précis de pétrographie : introduction à l’étude des roches PDF’y recourir lors de l’étude, la construction, la maintenance et la réparation de tout type d’aménagement et d’ouvrage – route, voie ferrée, canal, aménagement de montagnes, de cours d’eau et du littoral, pont et viaduc, tunnel, barrage, puits et forage, carrière, immeuble, etc. Technique empirique aussi vieille que l’humanité et connue de toutes les civilisations, elle évolue sans cesse selon nos besoins, nos connaissances et nos moyens.


Précis de pétrographie : introduction à l’étude des roches / A. de Lasaulx,… ; traduit de l’allemand, par H. Forir,…
Date de l’édition originale : 1887
Sujet de l’ouvrage : Pétrologie

Ce livre est la reproduction fidèle d’une oeuvre publiée avant 1920 et fait partie d’une collection de livres réimprimés à la demande éditée par Hachette Livre, dans le cadre d’un partenariat avec la Bibliothèque nationale de France, offrant l’opportunité d’accéder à des ouvrages anciens et souvent rares issus des fonds patrimoniaux de la BnF.
Les oeuvres faisant partie de cette collection ont été numérisées par la BnF et sont présentes sur Gallica, sa bibliothèque numérique.

En entreprenant de redonner vie à ces ouvrages au travers d’une collection de livres réimprimés à la demande, nous leur donnons la possibilité de rencontrer un public élargi et participons à la transmission de connaissances et de savoirs parfois difficilement accessibles.
Nous avons cherché à concilier la reproduction fidèle d’un livre ancien à partir de sa version numérisée avec le souci d’un confort de lecture optimal. Nous espérons que les ouvrages de cette nouvelle collection vous apporteront entière satisfaction.

Pour plus d’informations, rendez-vous sur www.hachettebnf.fr

Autoroute A40 – Nantua – viaduc en encorbellement sur chaos d’écroulement de falaise. Dans sa forme empirique pratique, on a fait de la géotechnique bien avant qu’on la désigne et qu’on la définisse. 2005, il y avait aussi un  Institut géotechnique d’État  belge. Sans doute pour cela, le terme  géotechnique , attesté en français vers 1960, figure depuis une quarantaine d’années dans les dictionnaires de français. Ce terme est maintenant devenu courant dans le langage du BTP, mais son champ n’est toujours pas fixé. Vénitiens occupent un site particulièrement ingrat d’un point de vue géotechnique, une lagune dont le sous-sol s’affaisse en permanence, ce qui impose de tout y construire sur  fondations spéciales .

Certaines planches de l’Encyclopédie montrent les fondations sur pieux en bois de bâtiments construits en bordure de cours d’eau. En 1727, Couplet calcula empiriquement la poussée de ce coin de remblai limité par une surface de rupture plane. Petterson et Fellenius ont adopté l’arc de cercle comme ligne de glissement. En 1910, Résal ne négligeait plus la cohésion, mais l’escamotait car le calcul analytique n’aime pas cette  constante .

En 1925, Terzaghi utilisa les paramètres c, φ, γ, k dans une même formule pour modéliser le comportement mécanique et hydraulique du géomatériau, la consolidation. Depuis les années 1930, la mécanique des sols classique issue de la mécanique des remblais, celle de Coulomb qui modélise le comportement d’un milieu monophasique seulement minéral, sans eau libre, paraphrase plus ou moins habilement les anciens en variant les langages mathématiques. On l’adapte tant bien que mal au modèle de Terzaghi pour le comportement d’un milieu biphasique minéral aquifère, beaucoup plus réaliste. Dans les années 1950 et 1960, deux écoles se sont développées en Europe. Elles proposaient des théories spécifiques, s’appuyant sur des résultats d’essais in situ dont les principes sont très anciens, mais dont les techniques ont progressé. La géophysique appliquée à la prospection pétrolière a été créée par les Schlumberger en 1920.

This entry was posted in Scolaire et Parascolaire. Bookmark the permalink.