Pour Électre PDF

Un article de Wikipédia, l’encyclopédie libre. Oreste, Pour Électre PDF et Hermès devant la tombe d’Agamemnon, péliké lucanien à figures rouges, v.


Cet ouvrage est une réédition numérique d’un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d’origine.

Chez les auteurs archaïques, on trouve parfois le nom de Laodicé en lieu et place d’Électre. Clytemnestre, est la sœur d’Oreste, d’Iphigénie, de Chrysothémis. Elle est absente de Mycènes quand son père revient de la guerre de Troie et est assassiné par Égisthe, l’amant de Clytemnestre, ou par Clytemnestre elle-même. Oreste reçoit l’ordre de l’oracle de Delphes de retourner chez lui et de venger la mort de son père. Une autre version présente Électre comme la sauveuse de son frère Oreste, l’ayant caché à la vue des assassins de son père afin de lui épargner le même destin. Plus tard, Électre épouse son cousin Pylade, un proche ami d’Oreste et fils du roi Strophios.

Elle en a deux fils : Strophios et Médon. L’équivalent du complexe d’Œdipe trouve son nom dans cette tragédie à travers le complexe d’Électre élaboré et baptisé par Carl Gustav Jung. Marie Nicolas Bouillet, Dictionnaire classique de l’antiquité sacrée et profane, vol. Rechercher les pages comportant ce texte. La dernière modification de cette page a été faite le 21 avril 2018 à 19:06.

Un article de Wikipédia, l’encyclopédie libre. Si ce bandeau n’est plus pertinent, retirez-le. En pratique : Quelles sources sont attendues ? Agamemnon, le Roi des Rois, a sacrifié sa fille Iphigénie aux dieux. Sa femme Clytemnestre, aidée de son amant, Égisthe, l’assassine à son retour de la guerre de Troie. Giraudoux apparaît comme la réécriture de la réécriture d’un mythe. Avec de nombreuses modifications anachroniques, notamment le rôle du couple bourgeois comme un mirage burlesque du couple tragique, Électre est une des nombreuses preuves de l’intemporalité de la tragédie.

Après la tragique mort d’Agamemnon, roi d’Argos assassiné à son retour de Troie, Électre, fille de celui-ci et de la reine Clytemnestre, cherche le coupable tout en ressentant une haine inexplicable pour sa mère. Contrairement aux tragédies de Sophocle, d’Eschyle, et d’Euripide où Electre sait depuis le début l’adultère de sa mère et le meurtre d’Agamemnon, ici elle met au jour dans l’acte deux ces forfaits qu’Egisthe et Clytemnestre avaient dissimulés. Je montre la lutte que livre une jeune fille pour la découverte d’un énorme crime. C’est d’abord une haine profonde et sans raison probante envers sa mère, qui s’illustre dans une querelle à propos d’un fait vieux de vingt ans. Agamemnon et qu’elle a un amant.

This entry was posted in Humour. Bookmark the permalink.