Poèmes en archipel PDF

Les Shetland poèmes en archipel PDF un archipel britannique situé en Écosse. La situation des Shetland sur l’itinéraire de la dérive nord atlantique vaut à ces dernières un climat océanique très prononcé.


C’est dans l’intimité que s’épanouissent les rencontres. Cette anthologie d’un poète, dont la voix rassemble les milieux les plus divers et dont la haute figure s’étend sur le siècle plus largement et plus profondément qu’une autre, ouvre une voie, un  » chemin du secret  » vers l’intimité du lecteur. La rencontre avec René Char, que les auteurs de cette anthologie ont voulue pour le grand public et plus particulièrement pour le public scolaire, naît sous une lumière qui par notes, par images, par mises en situation des poèmes, éclaire et apprivoise des textes perçus justement comme saisissants par leur concentration. […] Éclairant le chemin de vie et d’écriture de René Char, ce livre offre […] à tous ceux dont le poète écrivait :  » Ils disent des mots qui leur restent au coin des yeux « , les conditions d’une lecture intime.

L’archipel, avec une ligne de côte très dentelée, compte environ une centaine d’îles dont seize habitées. La principale agglomération et le principal centre administratif des Shetland est Lerwick. La présence de l’homme est attestée depuis la période du Mésolithique, et la première référence écrite de l’archipel date de l’Empire romain. L’histoire ancienne de l’archipel est dominée par l’influence scandinave, tout spécialement de la Norvège.

La culture de l’archipel est marquée par ses héritages à la fois scandinave et écossais, le patrimoine viking étant resté important dans la vie culturelle de l’archipel. L’archipel est connu pour son festival Up Helly Aa, et possède une importante tradition musicale, notamment avec son style traditionnel fiddle. De nombreuses réserves naturelles protègent la faune et la flore locales, incluant de nombreux sites de nidifications pour des oiseaux maritimes. Dans la littérature irlandaise ancienne, les Shetland sont connues sous le terme de  Inse Catt , pouvant être traduit littéralement par  îles aux Chats .

C’est le principal terme attesté avant l’arrivée des populations nordiques. Pline l’Ancien et par Tacite dans son De Germania soit à l’origine du nom de Shetland. D’autre part, ces tribus étant issues de Scandinavie, où est né le culte à la déesse Freyja du panthéon nordique, il a été avancé que le nom des îles se rapportent au char de la déesse tiré par deux chats. Avec la domination de la langue scots, Hjetland devient Ȝetland, le graphe Ȝ se prononçant,  hj  en scot. L’utilisation de la lettre Ȝ périclita, et est remplacé par la lettre z, donnant ainsi Zetland. 150 kilomètres du nord au sud, et de 60 kilomètres d’est en ouest. La densité de population est 15 hab.

L’archipel constitue une limite conventionnelle et naturelle entre l’océan Atlantique à l’ouest et la mer du Nord à l’est. La ville de Lerwick, sur la côte orientale de l’archipel, compte environ 7 500 habitants, et est le principal port de l’archipel. Les Shetland, dont les côtes se dressent en falaises de schiste, se distinguent des Orcades voisines par un relief marqué compte tenu du découpage important du littoral. Le point culminant des Shetland est Ronas Hill à 450 m d’altitude. Vue de l’île de Noss à partir de l’île de Bressay, en hiver 2011. Les Shetland ont un climat océanique actuellement caractérisé par de longs hivers doux et des étés courts et frais. Le climat est toute l’année tempéré grâce à l’influence maritime du Gulf Stream.

La caractéristique fondamentale du climat de l’archipel est d’être venteux et pluvieux, avec 250 jours par an de précipitations de plus de 2 mm. La précipitation moyenne est de 1 003 mm par an, novembre et décembre étant les mois les plus humides de l’année. La neige n’est généralement que présente durant une période allant de novembre à février, et ne reste que rarement plus d’une journée entière. La géologie des Shetland est complexe, avec de nombreuses failles et axes de plissement. L’archipel fait partie de la Chaîne calédonienne et a été totalement recouvert par les glaciations du Pléistocène. La fonte des glaciers et la montée des eaux ont isolé l’archipel, submergeant les vallées et donnant naissance à une multitude d’îlots inhospitaliers.

Mainland et le centre de Lerwick, le sol est dépourvu de végétation arborée. De ce fait, les paysages sont tout à fait originaux pour ces latitudes. Comme le paysage des Shetland est marqué par ses pâturages ovins et ses conditions climatiques difficiles, le nombre d’espèces végétales est relativement limité avec un total d’environ 400 espèces. Des arbres indigènes tels que le Sorbus aucuparia ou le Pommier sauvage ne se trouvent plus que dans quelques endroits isolés tels que les falaises et les abords des lochs. Photographie de 2004 d’un Grand Labbe aussi appelé Bonxie.

This entry was posted in Droit. Bookmark the permalink.