Nouvelle histoire de l’Antiquité : Tome 2, La Grèce au Ve siècle, de Clisthène à Socrate PDF

Stèle dite de la démocratie, portant une loi contre la tyrannie, et un relief représentant le Démos couronné par la Démocratie, musée de l’Agora antique d’Athènes. La démocratie athénienne désigne le régime politique mis en place progressivement dans la cité d’Athènes durant l’Antiquité et réputée pour être l’ancêtre des nouvelle histoire de l’Antiquité : Tome 2, La Grèce au Ve siècle, de Clisthène à Socrate PDF modernes. Il s’agit donc d’un régime où les décisions sont prises par le peuple.


Plate-forme de la Pnyx d’où parle l’orateur public. Athènes est fondée formellement vers 750 av. L’agora devient le centre social et politique de la cité avec l’installation des institutions démocratiques sur cette place. En été de nombreux débats houleux ou amicaux se tiennent à l’ombre du portique sud et de la Stoa Poikilè, on discute politique et philosophie en regardant les centaines d’étals emplis de victuailles et leurs marchands qui s’égosillent pour appâter le client. Loin de ces ambiances festives plus ou moins décisives dans la direction de l’État, le monde rural vit aussi. Mieux lotis, les pêcheurs bordant le pourtour de l’Attique mangent à leur faim sans pour autant avoir accès à l’état de grands propriétaires terriens nécessaire pour entrer dans les arcanes du pouvoir.

Les femmes, comme les esclaves, n’ont pas de pouvoir politique. La naissance de la démocratie peut être considérée par rapport à un horizon politique au sens large du terme qui va rendre cette réforme possible et nécessaire, une crise politique et sociale totale, la stasis. Les citoyens qui régissent leurs affaires sont amenés à réfléchir au meilleur système politique, à la meilleure politeia, c’est-à-dire la meilleure façon de s’organiser pour surmonter cette crise multiple. La démocratie trouve son origine dans la grave crise de la cité grecque et les mutations propres à Athènes.

This entry was posted in Sports et passions. Bookmark the permalink.