Lettres Sur l’Angleterre 2. Sér.: V.1 PDF

Danois sur le point d’envahir l’Angleterre. Ils sont souvent appelés Normands, c’est-à-dire étymologiquement  hommes du Nord , dans la bibliographie ancienne. C’est lettres Sur l’Angleterre 2. Sér.: V.1 PDF’une des raisons pour lesquelles il se dégage des textes européens du début du Moyen Âge une image négative de leur action, réduite à des actes de piraterie et de pillages, caractérisés par la violence de leurs raids et leur barbarie païenne. Leur assimilation dans les pays colonisés procède d’un choix politique délibéré qui a conduit à leur acculturation en quelques décennies.


This book is a reproduction of a volume found in the collection of the University of Michigan Library. It is produced from digital images created through the Library’s large-scale digitization efforts. The digital images for this book were cleaned and prepared for printing through automatic processes. Despite the cleaning process, occasional flaws may still be present that were part of the original work itself, or introduced during digitization.

Articles connexes : Varègues, Normands et Rus’. Au sens large, le terme Viking désigne l’ensemble des Scandinaves de la période caractérisée par le phénomène viking. Son étymologie exacte n’est pas assurée. Ils ont pour thème les activités maritimes et notamment la piraterie.

Détail du bateau de Nydam, château de Gottorf. Reykjavik en Islande ou les plages de Plainvic et du Vicq en Cotentin, etc. Dani  Danois  ou pagani  païens  pour désigner les Vikings. Le toponyme Donegal ferait référence aux Vikings danois, c’est-à-dire les  étrangers noirs  et celui de Fingal aux Vikings norvégiens, c’est-à-dire les  étrangers blancs . En Orient, ils sont appelés Rus ou Varègues. Cette section est vide, insuffisamment détaillée ou incomplète.

Articles détaillés : Raids vikings en France et Raids vikings en Angleterre. Article détaillé : Colonisation viking des Amériques. Plusieurs textes islandais, dont la saga des Groenlandais et celle d’Erik le Rouge, racontent la découverte par des Vikings de terres situées au-delà du Groenland. Les Vikings auraient donc mis le pied sur le Nouveau Continent environ cinq cents ans avant Christophe Colomb.

This entry was posted in Calendriers et Agendas. Bookmark the permalink.