Les Vies des meilleurs peintres, sculpteurs et architectes, tome 9 PDF

En cette fin du Moyen Âge, Giotto est le premier artiste dont la pensée et la nouvelle vision du monde aidèrent à construire ce mouvement, l’humanisme, qui place l’homme au centre de l’univers et le rend maître de son propre destin. Son influence sur les générations d’artistes qui le suivirent est immense à tel point qu’on a pu parler d’écoles  giottesques  à propos de certaines écoles de peinture regroupant des peintres dont l’œuvre a été marquée par celle du maître toscan. Plaque commémorative sur le pont de Cimabue. Portrait de Dante Alighieri, détail de la fresque de Giotto dans la les Vies des meilleurs peintres, sculpteurs et architectes, tome 9 PDF du Bargello à Florence.


Vicchio di Mugello, au nord-est de Florence, en Toscane. D’autres textes plus récents affirment qu’ils se seraient rencontrés à Florence. Quoi qu’il en soit, c’est bien Cimabue qui assura la formation de ce jeune garçon au talent prometteur. Dans sa technique, Giotto marque une rupture avec l’art gothique italien du Trecento. Passant d’une conception hiératique de la peinture, c’est-à-dire symbolique de la représentation des personnages dans une conception plutôt figée de la stature, il lui insuffle un certain naturalisme. De sa femme, Ciuta di Lapo di Pela, Giotto eut huit enfants, dont l’aîné, Francesco, fut inscrit en 1311 dans la compagnie des peintres de Florence.

This entry was posted in Adolescents. Bookmark the permalink.