Les apports de la linguistique à l’enseignement du FLE: Propositions pour l’enseignement de la linguistique aux futurs enseignants de français langue étrangère PDF

Rodriguez, Seara: L’évolution des méthodologies dans l’enseignement du français langue étrangère depuis la méthodologie traditionnel jusqu’à nos jours, 19 p. La didactique des langues à la les apports de la linguistique à l’enseignement du FLE: Propositions pour l’enseignement de la linguistique aux futurs enseignants de français langue étrangère PDF des méthodes. Histoire de la didactique des langues-cultures et histoire des idées. In: Quadernos de Filología Francesa, No 18, octobre 2007:127-143.


La didactique des langues étrangères a traversé de nombreuses étapes, depuis son émergence jusqu’à nos jours. Se traduisant d’abord par les méthodes traditionnelles basées sur des principes plutôt intuitives et empiriques, ce domaine s’est développé par la suite avec les apports de plusieurs disciplines, dont la linguistique générale et les sciences du langage. Ce sont ces apports qui constituent l’axe principal de ce livre. L’objectif essentiel est donc d’exposer les relations entre les sciences du langage et la didactique du français langue étrangère (FLE). Dans ce but, cet ouvrage présente d’abord quelques principes fondamentales de la linguistique générale, ensuite un résumé du processus de la diversification dans les théories scientifiques sous-jacentes des différentes méthodes d’enseignement de FLE et enfin, une étude plus détaillée de l’Approche Communicative. Elle inclut aussi quelques réflexions et propositions qui pourront contribuer à l’élaboration des plans de cours de linguistique destinés aux futurs enseignants de FLE.

Le manuel, un outil souvent utile mais toujours insuffisant. La mort du manuel et le déclin de l’illusion méthodologique. Simulation et réalité dans l’enseignement des langues vivantes. Apprentissage d’une langue étrangère-seconde: La méthodologie.

L’objectif de ce cours est de présenter un large éventail de méthodologies d’enseignement des langues. Le manuel est mort, vive le manuel! Paris : Nathan-CLE International, 448 pages, épuisé. Mar Sigurosson, University of Iceland: Histoire méthodologique du FLE: méthodologie traditionnelle et directe. La méthodologie traditionnelle est également appelée méthodologie classique ou méthodologie grammaire-traduction. Elle était utilisée en milieu scolaire pour l’enseignement du latin et du grec.

Puis elle a constitué une méthode d’apprentissage des langues modernes qui ont par conséquent été considérées comme des langues mortes. Elle a été largement utilisée dans l’enseignement secondaire  français dans la seconde moitié du XIXème siècle. Le but essentiel de cette méthodologie était la lecture et la traduction de textes littéraires en langue étrangère, ce qui plaçait donc l’oral au second plan. La langue était conçue  comme un ensemble de règles et d’exceptions que l’on retrouvait et l’on étudiait dans des textes et qui pouvaient être rapprochées de la langue maternelle. Au XVIIIème siècle, la méthodologie traditionnelle utilisait systématiquement le thème comme exercice de traduction et la mémorisation de phrases comme technique d’apprentissage de la langue. Au XIXème siècle, on a pu constater une évolution de la méthodologie provoquée par l’introduction de la version-grammaire dont les pratiques consistaient à découper en parties un texte de la langue étrangère et le traduire mot à mot à la langue maternelle.

Les exercices consisteront en versions et en thèmes, où sera ménagée l’application des dernières leçons. En effet, le sens des mots était appris à travers  sa traduction en langue maternelle. On peut donc constater que la méthodologie traditionnelle proposait un modèle d’enseignement imitatif qui n’admettait aucune variation créative de la part de l’élève. Puren, dès le milieu du XVIIIème siècle, la demande sociale d’apprentissage des langues a évolué. On a alors besoin d’une connaissance plus pratique des langues étrangères. D’après Henri Besse, la méthodologie traditionnelle ne peut pas être considérée efficace puisque la compétence grammaticale des apprenants a toujours été limitée et que les phrases proposées pour l’apprentissage étaient souvent artificielles. Remise en question, la méthodologie traditionnelle coexistera vers la fin du XIXème siècle avec la méthode naturelle.

This entry was posted in Informatique et Internet. Bookmark the permalink.