Le retour du populisme : Un défi pour les démocraties européennes PDF

CONFÉRENCE: PSYCHOLOGIE DES CRIMINELS CONTRE L’HUMANITÉ PAR FRANÇOISE SIRONILIEU : Site-mémorial le retour du populisme : Un défi pour les démocraties européennes PDF Camp des Milles. Ses recherches en psychologie clinique et en psychopathologie portent sur les violences collectives et la psychologie des criminels contre l’humanité.


Depuis le milieu des années 1980, dans de nombreux pays d’Europe, des mouvements politiques caractérisés comme populistes, nationaux-populistes ou populistes de droite radicale se sont imposés sur la scène politique, portés par la crise de confiance à l’égard des institutions et des élites gouvernantes. Ces nouveaux partis, tous fortement personnalisés, exploitent les sentiments  » anti-politiques  » des citoyens et traduisent dans leur discours démagogique le rejet de l’immigration, le sentiment d’insécurité, l’hostilité à l’Europe et à la globalisation. Dans ces mobilisations constituant à la fois une menace et un défi pour les démocraties libérales, l’appel au peuple va de pair avec la défense de l’identité nationale supposée menacée. S’agit-il d’une simple résurgence de l’extrême droite ? D’un retour de la démagogie nationaliste ? De l’apparition d’une nouvelle droite extrême ou radicale ? Ou bien de l’émergence d’un nouveau type de contestation de la démocratie représentative ?

Les Nations Unies ont souhaité à l’unanimité, reconnaitre par cette Journée annuelle le caractère extraordinaire de la Shoah et l’universalité de ses leçons afin que chacun puisse comprendre et prévenir les engrenages extrémistes, antisémites et xénophobes pouvant conduire au pire. Projection du film – documentaire inédit : « Who will write our history ? Le film sera projeté dans plus de 200 lieux et musées du monde entier le jour-même, à l’initiative de l’UNESCO. Tiré du livre Qui écrira notre histoire ? Version originale en anglais sous-titrée en français.

En novembre 1940, au lendemain de la création du ghetto de Varsovie par l’occupant nazi, qui y regroupe de force quelque 450. 000 hommes, femmes et enfants, un jeune historien socialiste, Emanuel Ringelblum, constitue autour de lui un groupe clandestin d’intellectuels, baptisé Oneg Shabbat, ou ‘Joie du shabbat’. Face à la violence et à la propagande antisémite nazies, ses membres se donnent pour mission de consigner ce qu’ils vivent et les événements qu’on leur rapporte. Nous sommes dans un futur, proche ou lointain.

Un pouvoir autocratique et totalitaire s’est installé par les urnes, porté par le populisme et nos abandons successifs aux sombres desseins. La haine de l’Autre, le racisme, l’antisémitisme. La création et l’exploitation des superflus. Spectacle en partenariat avec le Centre socio-culturel Jean-Paul Coste et la Compagnie Mémoires Vives. Si vous souhaitez y assister, merci de bien vouloir confirmer votre présence avant le 11 décembre en cliquant ICI Ou par téléphone au 04. Co-fondateur et Directrice générale SOS MEDITERRANÉE.

This entry was posted in Etudes supérieures. Bookmark the permalink.