Le Mobilier du XVIIIe siècle à l’art déco PDF

Claire Chevrier, photographe et enseignante à l’ENSA-V participe à cette exposition. Thèse : « Le Mobilier du XVIIIe siècle à l’art déco PDF ludens: faire illusion. Félicitations à Francelle Cane, Ophélie Dozat, Maria Fernanda Serna et Esther Greslin, lauréates du prix des meilleurs PFE. 13 diplômes et 7 mémoires ont été distingués.


Comment le sublime a-t-il influencé l’architecture des Alpes, des débuts du tourisme à aujourd’hui ? Tel est le fil conducteur de l’analyse proposée par Susanne Stacher, qui retrace l’histoire de l’architecture alpine tout en portant un regard critique sur l’empreinte du tourisme actuel. Mais ce livre est aussi source d’inspiration : il invite à repenser l’avenir de la construction dans les Alpes et notre rapport à la nature. L’Ecole nationale supérieure d’architecture de Versailles accueille tous ceux qui souhaitent s’informer sur ses formations et ses conditions d’admission. L’ENSA-V propose une formation au BIM réservée aux professionnels.

Salon bleu Louis XVI au musée Carnavalet à Paris. Le style Louis XVI est un style d’ameublement et de décoration employé d’abord en France, de 1774, date du début du règne de Louis XVI à 1785 environ. Le style Louis XVI commence aux environs de 1774, date du début du règne du roi. Ce style suit le Style Transition, qui se situe entre 1758 et 1775. Le Style Transition amorce le style Louis XVI en tranchant avec le style Louis XV.

Pavillon de Mme du Barry, Louveciennes. Le style antique influença grandement le mobilier de style Louis XVI et en fut l’un des thèmes. Les éléments d’ornementation sont aussi minimalistes : de forme symétrique, ils trouvent leur inspiration dans la nature végétale et les thèmes antiques. Les lignes des sièges sont droites et géométriques. On voit toujours le fauteuil à  dossier en cabriolet  re-stylisé.

De nouveaux fauteuils sont aussi créés pendant cette période. On peut citer les fauteuils à  dossier de plan droit , à  dossier en médaillon  ou encore à  dossier en montgolfière . Bergère se terminant par un dossier à chapeau. Canapé en suite de la fin de la période, recouvert d’une tapisserie de Beauvais. Causeuse ou fauteuil de la fin de la période, recouvert d’une tapisserie de Beauvais.

Fauteuil livré par Georges Jacob pour le Grand Cabinet de la reine à Versailles en 1783. Les tables sont très variées dû aux usages divers qui en sont faits. On trouve notamment la  table guéridon  qui sert souvent de table à jeux. La table ovale est plutôt populaire pendant cette période. Les armoires sont en bois massif et ont une structure très similaire au style Louis XV. La vitrine est un dérivé de l’armoire qui est créée à cette époque. Les commodes ont des pieds gainés.

Elles comportent de deux à cinq tiroirs où les divisions entre les tiroirs sont souvent cachées. Les poignées sont simplifiées et ont l’aspect d’un anneau. Le secrétaire est de forme rectangulaire et comporte un abattant ou s’il n’y en a pas, une tirette qui sert d’écritoire. Le bureau à cylindre diffère très peu de celui inventé pendant la période de transition. Bureau livré par Riesener pour le salon de la reine au Hameau de Trianon en 1783. Secrétaire à abattant par Jean-François Leleu, vers 1770 – 1780.

This entry was posted in Etudes supérieures. Bookmark the permalink.