Le livre des 3-7 ans PDF

Un article de Wikipédia, l’encyclopédie libre. Le livre des 3-7 ans PDF dans la salle de lecture de la bibliothèque de l’université de Graz.


A comme assembler, B comme bricoler, C comme colorier, D comme découper, E comme embellir, F comme fabriquer… L’alphabet n’a pas lassez de lettres pour recenser toutes les activités proposées dans ce livre. 350 réalisations pour faire découvrir
aux 3-7 ans le bricolage de A à Z et les plaisirs de la création. Plein d’idées pour les petits, faciles à réaliser, et à la portée de tous les porte-monnaie !

Un livre est un document écrit formant unité et conçu comme tel, composé de pages reliées les unes aux autres. Il a pour fonction d’être un support de l’écriture, permettant la diffusion et la conservation de textes de nature variée. Sur le plan matériel, un livre est un volume de pages reliées, présentant un ou des textes sous une page de titre commune. Un livre comporte généralement des outils favorisant l’accès à son contenu : table des matières, sommaire, index.

Objet culturel lié à l’histoire humaine, il permet de transmettre du sens selon une forme matérielle particulière au-delà de l’espace et du temps. Maurice Lachâtre le définit comme un  assemblage de plusieurs feuilles de papier, de vélin, de parchemin, imprimées ou écrites à la main cousues ensemble et formant un volume recouvert d’une feuille de papier, de carton, de parchemin, de basane, de veau, de maroquin, etc. Assemblage de feuilles manuscrites ou imprimées destinées à être lues. Dans l’Antiquité et au Moyen Âge, suite de feuillets manuscrits réunis en une bande enroulée autour d’un cylindre, ou pliés et cousus en cahiers. Assemblage de feuilles, registre où l’on porte diverses informations, divers renseignements. L’histoire du livre est celle d’une suite d’innovations techniques qui ont permis d’améliorer la qualité d’accès à l’information, la portabilité, et le coût de production. Mais considéré du point artistique ou de la collection, le livre ressort de la bibliophilie, passion qui remonte sans doute à l’antiquité.

L’écriture est le préalable à l’existence du texte et donc du livre. Les premiers écrits ont pour support des tablettes d’argile ou de pierre. Ils ont été remplacés par des volumen, rouleaux de papyrus, plus légers et donc plus faciles à transporter. Le volumen est enroulé sur lui-même. Dans les usages liturgiques, comme pour la Torah, il est enroulé autour de deux axes verticaux en bois.

Progressivement le parchemin remplace le papyrus. Réalisé à partir de peaux animales, il permet une meilleure conservation dans le temps. Le codex est une révolution comparable à l’invention de l’écriture. L’écrit n’est plus un rouleau continu, mais un ensemble de feuillets reliés au dos.

De ce fait, il devient possible d’accéder directement à un endroit précis du texte, et de comparer différents points d’un même ouvrage, ce qui est très utile pour l’étude des textes saints. La forme codex s’améliore avec la séparation des mots, les majuscules et la ponctuation, qui facilitent la lecture silencieuse, puis avec les tables des matières et les index, qui facilitent l’accès direct à l’information. Cette forme est tellement efficace, qu’elle est encore celle du livre, plus de 500 ans après son apparition. Moins cher à produire, il permet une diffusion plus large. C’est alors un papier produit à base de vieux tissus bouillis et pressés, d’où le nom de  papier chiffon . L’imprimerie marque l’entrée du livre dans l’ère industrielle.

Le livre n’est plus un objet unique, écrit ou reproduit à la demande. L’édition d’un livre devient une entreprise, nécessitant des capitaux pour sa réalisation et un marché pour sa diffusion. Les livres imprimés avant le 1er janvier 1501 sont appelés  incunables . La rupture se produit dans les années 1990.

This entry was posted in Sports et passions. Bookmark the permalink.