Le Heysel : Une tragédie européenne PDF

Le mur contre lequel s’est écrasé le Heysel : Une tragédie européenne PDF’autocar, la glissière de sécurité a été remplacée et des plots ont été rajoutés. Sierre sur l’autoroute A9 près de Sierre dans le canton du Valais en Suisse. Saint-Luc dans les Alpes suisses, en Valais.


Le 29 mai 1985, la finale de la Coupe d’Europe des clubs champions opposant la Juventus de Turin au Liverpool FC doit se jouer au stade du Heysel, à Bruxelles. Ce qui devait être une grande fête du football devient l’un des pires drames de l’histoire du sport. Une heure avant le coup d’envoi, en direct devant quatre cents millions de téléspectateurs sous le choc, des hooligans anglais chargent des supporters de la Juventus, provoquant une immense panique. Trente-deux Italiens, quatre Belges, deux Français et un Irlandais meurent étouffés et piétinés sur les gradins du sinistre bloc Z. Comment la  » finale du siècle  » a-t-elle pu déboucher sur un tel bilan de guerre, au cœur même de la capitale de l’Europe ? Fallait-il jouer ce match ? N’a-t-il pas été arrangé afin que la Juventus soit certaine de
l’emporter ? Autant de questions qu’une commission d’enquête et deux procès très médiatisés ne sont pas complètement parvenus à élucider. Au  » Plus jamais ça !  » obligé des lendemains de catastrophe s’est même peu à peu substituée une insidieuse volonté d’oublier, en Angleterre mais aussi en Italie. Les victimes n’ont pourtant jamais
pardonné les scènes de joie de Michel Platini et de ses coéquipiers après que le Français a marqué le seul but du match, sur un penalty imaginaire. Vingt ans après, Jean-Philippe Leclaire a retrouvé de nombreux acteurs ou témoins de cette tragédie, parmi lesquels des joueurs des deux équipes, les responsables des forces de l’ordre, mais aussi des
survivants et des anciens hooligans. Il reconstitue pour nous, minute par minute, le déroulement de ce drame, en analyse les causes, avant de décrire les conséquences qu’il a eues sur la vie de chacun mais aussi sur le sport européen. À l’heure où violence et racisme sont en recrudescence dans les stades, cette enquête minutieuse et impartiale nous rappelle où ces dérives peuvent mener. Elle sonne comme une mise en garde : oui, un autre Heysel pourrait malheureusement se produire demain si se combinent à nouveau, comme à Bruxelles, la bêtise et le laisser-aller.

L’accident provoque la mort de vingt-huit personnes dont vingt-deux enfants âgés d’une douzaine d’années. Belges, neuf Néerlandais, un Allemand et un Polonais. Vignes à Uvrier, entre Sion et Sierre. La police valaisanne a ensuite informé les familles de la situation de leurs enfants. Les parents des survivants ont été priés de rejoindre leurs enfants dans les différents hôpitaux tandis que restaient sur place les parents des défuntes victimes.

Par la suite, l’État belge envoie deux appareils C-130 Hercules à l’aéroport de Sion pour le rapatriement des dépouilles. D’après certains journaux de la presse belge et suisse, des enfants auraient rapporté que, juste avant le crash, un professeur, monsieur Franck, serait allé en tête du car porter un DVD au chauffeur pour qu’il soit diffusé dans le car. 18 mars 2012 par les enquêteurs, plusieurs enfants ayant déclaré que le générique du film venait de commencer à défiler au moment de l’impact. L’alcoolémie ne semble pas être la cause de cet accident. Selon la police Valaisanne, l’hypothèse d’un véhicule tiers a également été exclue grâce aux caméras de sécurité se trouvant dans le tunnel. Le choc a arraché les attaches des sièges, les catapultant vers l’avant et écrasant les occupants des fauteuils précédents. L’un des chauffeurs, âgé de 34 ans, était en service à plein temps depuis près de huit ans pour la société flamande de transport public De Lijn, et a pris un congé à partir du 8 mars afin d’assurer ce trajet entre la Suisse et la Belgique.

Inauguré en 1999, le tunnel de Sierre où s’est produit l’accident, long de 2 460 mètres, est divisé en deux galeries comportant chacune deux voies de circulation, sans bande d’arrêt d’urgence, avec des trottoirs dotés d’éclairage larges de 1,75 mètres à gauche de la chaussée et de 1,5 mètres à droite de la chaussée. L’autocar accidenté, appartenant à la firme Toptours d’Aarschot, était un car de la dernière génération de type Altano de la marque belge Van Hool et était parfaitement conforme à la réglementation en vigueur au point de vue sécurité. Un mémorial inauguré trois ans après l’accident avec la présence du premier ministre belge Charles Michel, du secrétaire d’État néerlandais Sander Dekker, de la présidente de la Confédération Simonetta Sommaruga et de représentants du canton du Valais. Le monument en mémoire des 28 victimes dans l’Espace Auguste Piccard à Sierre. De nombreux registres de condoléances furent également ouverts dans de nombreux lieux publics. La Commission européenne a également mis ses drapeaux en berne, une décision  exceptionnelle par solidarité avec le deuil du pays hôte .

Le Conseil national de sécurité américain a déclaré par la voix de son porte-parole Tommy Vietor, que la perte de tant de jeunes vies est particulièrement  déchirante . Le pape Benoît XVI affirme dans un télégramme  s’associer par la prière à la peine des familles endeuillées  et  prier le Seigneur de leur apporter aide et consolation dans leur épreuve . Le 24 octobre 2001, un incendie au tunnel du St-Gothard a fait onze morts, dont la plupart ont été intoxiquées par la fumée. Un camion, immatriculé en Belgique et conduit par un chauffeur turc sous l’emprise de l’alcool, dévie de sa trajectoire et entre en collision avec un camion italien roulant en sens inverse. Douze écoliers et quatre adultes périrent dans l’accident causé par une défectuosité des freins. Accident de car à Sierre : la conférence de presse s’est tenue sur les lieux de l’accident, Le 19:30, Radio télévision suisse, consulté le 17 mars 2012.

This entry was posted in Livres pour enfants. Bookmark the permalink.