Le Ghetto de Varsovie PDF

Photo extraite du rapport de le Ghetto de Varsovie PDF 1943. Légende originale en allemand :  Forcés hors de leurs trous . Le ghetto de Varsovie était le plus important ghetto juif au sein des territoires d’Europe occupés par les nazis pendant la Seconde Guerre mondiale. En septembre 1939, l’armée allemande attaque puis occupe la Pologne.


Lecture proposée et accompagnée par Christine Chollet

Ce conseil est chargé de gérer le futur ghetto. L’ordre de transplantation de Juifs est donné le 2 octobre 1940. Le 7 novembre 1940, une  zone d’épidémie  est définie par le gouverneur du district de Varsovie. Interdite aux soldats allemands, elle correspond aux  rues juives . 80 000 non-juifs quittent le secteur, et 138 000 Juifs s’y installent dans la précipitation et la peur.

Site de l’ancienne passerelle du ghetto de Varsovie. Roman Polanski l’a reconstituée dans son film Le Pianiste. Le ghetto se situe au centre de la ville de Varsovie. Il est initialement composé de deux parties, le grand ghetto et le petit ghetto, reliées par un pont en bois. Le tout est entouré de 18 kilomètres de murs hauts de plusieurs mètres et de fil de fer barbelé.

14 000 environ dans la Varsovie non juive. La population du ghetto, 381 000 personnes enregistrées en janvier 1941, atteint 439 000 en juin 1941 pour retomber à 400 000 en mai 1942. Ces différences peuvent s’expliquer par l’arrivée de nombreux réfugiés et la surmortalité qui prévaut dans le ghetto. Seul lien avec l’extérieur, un tramway réservé aux Polonais non-juifs traverse le lieu. Ce conseil est dirigé par Adam Czerniaków. Il joue un rôle essentiel dans la transmission des ordres des Allemands aux habitants du ghetto. Elle est rémunérée et possède des avantages comme l’exemption du travail forcé.

Elle est très souvent corrompue et participe aux opérations de déportation massive en juillet et août 1942. Les occupants emploient la main-d’œuvre du ghetto pour les besoins de l’armée et implantent de nombreux ateliers et usines dans le quartier juif. Reste du mur du ghetto de Varsovie. Les conditions de vie dans le ghetto sont inhumaines. Et puis, il est mal, ou presque pas approvisionné en nourriture et combustible.

This entry was posted in Dictionnaires, langues et encyclopédies. Bookmark the permalink.