Le Comte et le manant PDF

1230 et mort pendu le 30 juin 1278, est le grand le Comte et le manant PDF pendant la première partie du règne du roi de France Philippe III le Hardi. C’est un poste de confiance considérable. Pierre de la Brosse est aussi un proche de Philippe, le second fils de Louis IX, devenu l’héritier du trône après la mort de son frère aîné Louis. Le futur Philippe III est un homme influençable qui prête trop souvent l’oreille aux conseils de son entourage.


Pierre de la Brosse va rapidement devenir un personnage essentiel pour le futur souverain. Pierre d’Alençon le propre frère de Philippe III. Philippe III lui octroie de nombreux biens – terres, rentes – à Nogent-le-Roi ainsi qu’en Béarn, Saintonge et Normandie. Pour consolider cette ascension il recherche des alliances matrimoniales pour sa famille. En 1275 sa fille Isabelle est promise à un écuyer issu d’une famille de chambellans au service de la dynastie capétienne depuis plus d’un siècle et sa dernière fille, Amicie, doit se marier avec le sire de Beaugency. Son népotisme s’exerce aussi au profit de membres plus éloignés de sa famille. Pierre de Benais, un parent par alliance, devient évêque de Bayeux en 1276.

Un autre parent, Philippe Barbe, est nommé bailli de Bourges. Pierre de La Broce octroie en juillet 1276 un bail à ferme pour des terres situées à Charnelles en Normandie. Cette rapide promotion sociale lui attire de nombreuses inimitiés au sein de la noblesse. Sa réussite insolente traduit en effet une certaine habileté personnelle mais surtout l’emprise totale qu’il possède sur le roi.

Son rôle dans la distribution des libéralités royales lui attire de nombreux ennemis et, à partir de 1274, l’hostilité des barons devient ouverte. La mort subite du fils aîné du roi, le prince Louis, en 1276, précipite le conflit. Pierre de la Brosse tente en effet de discréditer la reine. Liège qui prétend avoir des révélations sur la mort du jeune prince.

Pierre de Benais tente de lui faire dire que la mort du prince est l’œuvre de la  clique brabançonne  qui entoure la reine. Mais en novembre 1277 la manœuvre du chambellan et de son cousin apparaît clairement lorsque l’évêque de Liège interroge à son tour la béguine. Cette implication du chambellan n’est semble-t-il pas suffisante pour le perdre aux yeux du roi, mais l’hostilité des grands barons est cette fois ouverte. L’affront fait à la reine par cette accusation calomnieuse a gravement offensé toute la haute noblesse. Le roi de ce pays, Alphonse X, ne cesse de s’ingérer dans les affaires du royaume de Navarre dont la reine Jeanne est jeune et célibataire. Un ost particulièrement important – que l’on nomme l’ost de Sauveterre, du nom de l’endroit où il fut stoppé – est réuni et entame sa marche vers les Pyrénées.

This entry was posted in Santé, Forme et Diététique. Bookmark the permalink.