La Siberie Orientale Et L’Amerique Russe (1875) PDF

En pratique : Quelles sources sont attendues ? Russie, au large de la Kamtchatka. Californie, La Siberie Orientale Et L’Amerique Russe (1875) PDF-Unis, et dont les limites avec la Nouvelle-Espagne puis le Mexique n’ont jamais été définies.


Komandorski, îles Aléoutiennes et partie occidentale de la péninsule d’Unalaska, Alaska. Les Yupiit: les publications sur les Yupiit sont en général réparties dans plusieurs revues spécialisées. Après le coucher du soleil, ils se couchent tous, les hommes adultes dans le Kashim, les femmes, les enfants, les vieillards, les malades et les chamans dans leurs huttes. C’étaient des sociétés hiérarchisées, de type patriarcal avec des restes de matrilinéarité, un chef à leur tête.

Le produit de la chasse ou de la pêche était en général partagé par la communauté. Indiens Tlingits et dans la formation de l’Alaska russe. Ministère des Finances jusqu’à la vente de l’Alaska en 1867. Dans les médias de la Russie actuelle, suivant ceux de l’ancienne Union soviétique, perdure la croyance, sans fondement juridique, que l’Alaska n’avait pas été vendue mais seulement louée pour un bail de 99 ou 150 ans et devait donc à terme être restituée à la Russie.

Le traité de 1867 est cependant très clair sur la cession complète et définitive de la région. Une série de pièces commémoratives furent frappées par l’URSS en 1990-1991 à l’occasion du 250e anniversaire de la découverte de l’Amérique russe. Elle portait l’inscription russe :  En ce mois de janvier de l’année 1796, cette cloche fut apportée de l’île de Kodiak par sa sainteté l’Archimandrite Joseph, durant le séjour d’Alexandre Baranov . 1950, au moment du début de guerre froide entre les États-Unis et l’URSS, par patriotisme, par rejet de l’idéologie communiste, et surtout après 1959, de nombreux descendants de Russes et d’Ukrainiens ne se déclarèrent plus d’origine russe ou slave, dans les recensements, mais Américains ou autres.

Aussi, après 1860, de nombreux descendants de colons russes et slaves devinrent protestants ou catholiques. Le lendemain, lundi à Novo-Arkhangelsk, c’est son équipage qui refuse de travailler car c’est dimanche. Jean-François de La Pérouse, qui en 1786-1787 longea les côtes de la Panhandle de l’Alaska et navigua dans le Pacifique nord. Marchand qui navigua dans les eaux de l’Alaska et du Pacifique Nord en 1791-1792. C’est probablement son navire, le Solide, battant pour la première fois dans l’océan Pacifique le drapeau tricolore, que les membres de l’expédition Billings virent au Kamtchatka. Camille de Roquefeuil, commandant Le Bordelais, qui mouilla en 1818 à Novo-Arkhangelsk et loua à Leonti Hagemeister un artel d’Aléoutes pour la chasse à la loutre de mer. Certains historiens, surtout soviétiques, suggérèrent que l’attaque et la destruction de la redoute Mikhaïlovskyi en juin 1802 avait été fomentée par les Bostoniens.

Au contraire, les relations entre la Compagnie Russo-Américaine et les États-Unis ont été excellentes. Union victime du corsaire Savannah dans la mer de Béring. C’est finalement aux États-Unis que la Russie vendra l’Alaska en 1867. Cette section est vide, insuffisamment détaillée ou incomplète. Les conflits avec les populations autochtones n’eurent pratiquement lieu qu’au moment des premiers contacts. Les premiers survinrent dès les années 1760, quand les Aléoutes résistèrent aux Russes qui essayaient d’occuper les îles Aléoutiennes. Compagnie russe d’Amérique et aux colonisateurs d’avoir empiété sur leur territoire.

De 1802 à 1804, l’implantation russe en territoire tlingit fut tellement menacée que son existence devint très précaire. Le maxima des populations des colonies russes tourna autour de 40 000 personnes mais la quasi-totalité d’entre elles étaient des autochtones. Compagnie Russo-Américaine, des militaires et très peu de colons. Créoles, métis de Russes et de populations locales, principalement « Aléoutes » et Tlingits. Considérés comme citoyens à part entière, ils n’étaient cependant soumis à aucun impôt ou conscription et la Compagnie Russo-Américaine subvenait à leur éducation moyennant un temps de service.

Ils furent très tôt considérés comme sujets de l’Empire. Tlingits ont été beaucoup plus rétifs. L’activité du clergé russe orthodoxe n’ayant pas diminué au lendemain de la vente de l’Alaska, ce n’est que dans les années 1880 que beaucoup se convertirent à l’orthodoxie. Les dates sont données selon le calendrier grégorien en vigueur actuellement. La date selon le calendrier julien, en vigueur en Russie avant 1917, est donnée entre parenthèses.

The Fur Trade in the North Pacific and the Relations with Bostonians » in Болховитинов, Н. La bibliographie sur l’Amérique russe en anglais et russe est abondante. Oleg Kobtzeff n’ayant hélas pas été publiée. Russia in California, Report of Governor Wrangel », in Pacific Northwest Quartely, Volume 60, nr. Sibérie II, Paris: Institut des Études Slaves, 1999, p.

This entry was posted in Histoire. Bookmark the permalink.