La rareté en droit public PDF

Oleaceae originaire de la péninsule des Balkans, où il pousse sur les collines rocheuses. Le lilas est largement naturalisé en Europe occidentale et septentrionale. Il a été choisi comme fleur d’état de l’État américain du New Hampshire, parce qu’il  symbolise bien la rareté en droit public PDF caractère robuste des hommes et des femmes de l’État de granit .


La rareté est un phénomène qui a existé de tout temps. Elle concerne des domaines tels l’environnement, le marché de l’art, l’immobilier, les industries de réseaux,…. En France, l’idéal égalitaire a contribué à déterminer les modes de gestion sociale des raretés en donnant à l’Etat un rôle privilégié de protecteur des biens ou ressources rares. Nécessaires à la collectivité, certaines sont en effet d’intérêt général et le principe d’égalité implique que chacun doit y avoir accès. C’est pourquoi la rareté a suscité l’intérêt du Droit public jusqu’à entraîner et légitimer l’intervention de l’Etat.

Cet arbuste très populaire est fréquemment planté dans les jardins d’Europe en raison de ses attrayantes fleurs odorantes, qui apparaissent au milieu du printemps, juste avant que la plupart des roses et d’autres fleurs d’été entrent en floraison. L’ambassadeur du Saint-Empire, Ogier Ghislain de Busbecq, aurait ramené du lilas à Charles de L’Écluse vers 1562. L’arbuste, le plus souvent à plusieurs tiges, peut atteindre une hauteur de 6 à 7 mètres. Sa souche peut alors mesurer jusqu’à 20 cm de diamètre et, avec le temps, peut produire un petit bosquet clonal.

Son écorce est grise à gris brun, lisse sur les jeunes tiges, sillonnée longitudinalement et se desquamant sur les plus vieilles tiges. Ses feuilles caduques simples non coriaces mesurent 4 à 12 cm et 3-8 cm de large. Elles sont vert clair à glauque, opposées ou parfois verticillées, pétiolées et pointues au sommet. L’inflorescence est une grappe composée appelée thyrse. Leur amertume leur évite d’être broutées. Les fleurs parfumées comportent quatre pétales, la corolle formant un tube de 6-10 mm de long à la base.

Elles sont le plus souvent de couleur lilas, mais elles peuvent aussi être blanches ou rougeâtres en passant par le bleu violacé et le rose carmin. Son fruit est une capsule brune de 1-2 cm de long, se fractionnant en deux pour libérer deux graines ailées. Cette espèce est originaire du sud-est de l’Europe et de l’ouest de l’Asie. Elle apprécie les sols riches, bien drainés, calcaires ou neutres. Le lilas commun tend à fleurir à profusion en alternance tous les deux ans, une tendance qui peut être améliorée par la taille des grappes de fleurs après la floraison et avant que les graines, dont quelques-unes sont fertiles, se forment.

Les pousses qui ont fleuri plus d’une fois ou deux fois peuvent être coupées de façon à faire apparaître de nouvelles pousses florifères. Le lilas drageonne souvent et on peut donc facilement le multiplier par prélèvement des drageons. Le lilas ‘ Charles Joly ‘ est une variété horticole, obtenue à Nancy par Victor Lemoine. Le lilas existe en différentes couleurs du blanc au mauve. La plupart des lilas de jardin sont des cultivars dont la taille ne dépasse pas 4 à 5 m de hauteur. Leur nom de lilas français ou hybride français est donc dû au développement de sa culture en France.

This entry was posted in Religions et Spiritualités. Bookmark the permalink.