La procédure civile des tribunaux de france (tomes premier et second) PDF

Cette connotation négative du terme  secte  est récusée non seulement par les groupes visés, mais aussi la procédure civile des tribunaux de france (tomes premier et second) PDF un certain nombre de juristes et de sociologues. Plusieurs grandes religions actuelles, à l’origine, furent des sectes issues de religions plus anciennes et déjà bien implantées. Néanmoins, ces religions ont acquis au fil du temps un grand nombre d’adeptes et une reconnaissance officielle importante. L’Antiquité ne donnait pas de connotation négative aux termes  secte  ou  hérésie , mais faisait en revanche une distinction entre religion licite ou non.


C’est dans le sens de sous-branche de religion que l’on peut parler de  sectes  à propos des groupements issus du bouddhisme, de l’hindouisme, du shintoïsme ou du taoïsme. La notion de secte possède donc un caractère relatif pouvant évoluer au cours du temps. Le mot  culte  en français ne possède, à l’inverse, aucune connotation péjorative. L’emploi de ces deux vocables différents permet aux Anglais d’éviter une partie de l’ambiguïté du terme français.

En dehors de la France et de la Belgique, le désir de catégoriser ce qu’est une  secte  est moins prononcé. La scientologie a fait l’objet de critiques et même de procès en Allemagne et aux États-Unis, mais au titre du droit commun. C’est cette dernière signification qui est traitée ici. Le rapport de 1999 de la MILS donnait la définition plus brève :  Association de structure totalitaire, déclarant ou non des objectifs religieux, dont le comportement porte atteinte aux droits de l’homme et à l’équilibre social.

En 2002, le juriste criminaliste Arnaud Palisson proposait dans sa thèse de doctorat une définition juridique de la  secte nocive  en se fondant sur des notions préexistantes et restrictives de droit pénal :  personne morale à but philosophique, spirituel ou religieux dont les organes ou les représentants commettent, pour son compte, des infractions pénales en tant qu’auteur ou complice. Ces critères ne font pas l’unanimité et ne s’appliquent pas dans leur totalité à tous les mouvements parfois considérés comme sectaires. De ce fait, les acteurs de la lutte anti-sectes ne sont parfois pas tous d’accord pour combattre certains groupes en particulier, comme l’Office culturel de Cluny, les mormons ou l’anthroposophie. Armée du salut, et les critiques actuelles contre les groupes qualifiés de sectaires. Dans cette typologie, le type Secte n’a de sens que par opposition au type Église : elle est la contrepartie dissidente de la religion, dont elle occupe la place au milieu des institutions profanes. Selon , on naît dans l’Église, qui est coextensive à la société, mais on entre dans une secte par conversion. Selon eux, également, l’Église accepte un compromis avec le monde, alors que la Secte le récuse.

Enfin, dans l’Église, il y a deux catégories de personnes : clercs ou religieux d’un côté, laïcs de l’autre. Pour certains sociologues, les Témoins de Jéhovah constituent une  secte protestante . Avec le temps la secte se banalise, commence à faire des concessions ou des compromis, et se rapproche finalement du type Église. L’exemple magistral en est la naissance du protestantisme. Réforme, un besoin de radicalité s’exprime, pour revenir au plus proche d’un christianisme authentique moins imprégné de la vie sociale. C’est une démarche volontaire et pleinement religieuse de chrétiens engagés. La secte — le mot n’a pas de connotation péjorative — est une force de rupture par rapport à l’Église dont elle est issue et qu’elle accuse de se compromettre avec le monde.

La rupture entre la secte au sens péjoratif et la société est un point fondamental. Cette rupture est pratiquement toujours considérée comme un dommage, qui selon les points de vue, sera imputé aux membres de la secte, ou au contraire à la société. Qui dit dommage dit réparation, avec là encore des interprétations variables : prévention et juste punition pour les uns, persécution pour les autres. Les polémiques sur le sujet ne facilitent pas l’accord sur le sens du mot et donc sa définition.

This entry was posted in Famille et bien-être. Bookmark the permalink.