La génération Y et le luxe PDF

La Chevrolet Camaro est une automobile de type pony car construite par General Motors en quatre générations de 1967 à 2002. La production a repris en 2009 pour une cinquième version, suivi en 2016 pour une sixième. Lorsque Ford présente sa Mustang en avril 1964, l’état major de GM ne la génération Y et le luxe PDF montre pas vraiment impressionné, persuadé qu’il n’existe pas de marché pour ce type de véhicule et qu’avec son  petit  coupé le rival de toujours foncerait vers de sinistres destinées.


« 83 % des 18-30 ans ne trouvent pas choquant d’acheter un produit de luxe en période de crise » selon une étude Meltygroup de 2013.
Déjouant tous les a priori, la génération Y aime et achète du luxe. Mais en retour, elle exige que le luxe se transforme et s’adapte à elle.
Compulsifs et économes, fans et rebelles, classiques mais aussi modernes, ces nouveaux consommateurs sont cruciaux dans l’avenir des secteurs du luxe, de la mode et de la beauté.
Mais comment les comprendre, les conquérir, les fidéliser ?
Répondre à cette question est tout le projet de ce livre qui s’adresse aux professionnels du luxe, de la mode, de la beauté et aux étudiants.
Chacun y trouvera :
• un cahier de tendances illustré par de nombreuses études de cas ;
• 22 outils stratégiques dédiés ;
• des résultats d’études exclusives ;
• une synthèse de 100 interviews.
 

100 000 Mustang sont sorties des chaînes de fabrication. Camaro : version de base, souvent équipée d’un six cylindres en ligne ou du V8 de 327 ci de cylindrée. Elle se caractérise par des freins à disque à l’avant et est propulsée par le V8 de 302 ci. Ce moteur est en fait un 327 ci doté d’un vilebrequin de 283 ci. La Camaro SS est équipée du V8 small block de 350 ci ou du V8 big block de 396 ci.

Les Camaro ne portent réellement le qualificatif de  muscle car  qu’à partir du modèle 396, tous les modèles ne possédant qu’un small block, de cylindrée inférieure, sont appelés  pony cars . Modèles préparés par une poignée de revendeurs Chevrolet. De nombreux moteurs sont disponibles dès cette première année, du six cylindres en ligne de base au puissant V8 de 396 ci de la Camaro SS396. Elle partage beaucoup de pièces mécaniques avec la Chevrolet Nova dont la conception est en partie issue. L’option Z28 est rarement connue des acheteurs, seulement six-cent-neuf Z28 ont été vendues en cette année 1967. De 1967 à 1968, les Z28 ne reçoivent pas de capots bombés, elles reçoivent l’air par une canalisation complexe attachée à côté du filtre à air en partant jusqu’au tablier pour arriver dans le conduit d’aération sous le pare-brise.

Les Z28 sont les seules Camaro à recevoir des jantes  Rally  de 15 pouces de 1967 à 1969, toutes les autres recevant des jantes de 14 pouces. Il est facile de différencier les modèles 1967 et 1968 car elles n’ont pas encore de marqueurs latéraux, ceux-ci furent en effet imposés par l’état américain sur les véhicules neuf en 1968. Cette année, l’option Z-28 apparaît officiellement au catalogue Camaro, les ventes de ce modèle s’en ressentent et dépassent les 7 000 exemplaires. Les lois en vigueur aux États-Unis imposent l’ajout de marqueurs latéraux sur les ailes avant. La grille de la calandre s’affine, les feux de croisement deviennent ovales, certaines versions peuvent recevoir un béquet à l’avant.

Les modèles 396 sont affublés de deux inserts chromés sur le capot. Chevrolet Camaro de 1969 en version Indianapolis 500 Pace Car. Beaucoup de changement sur la carrosserie en 1969. Seuls le capot et le coffre restent identiques. Le nouveau style donne une meilleure impression d’aérodynamisme, avec ses traînées au-dessus des arcs de roues. Le package RS comprend des phares cachés sous une plaque striée.

This entry was posted in Romance et littérature sentimentale. Bookmark the permalink.