La fête autour d’un plat PDF

Norouz est célébré depuis au moins 3 000 ans et est profondément enraciné parmi les rituels et les traditions du zoroastrisme. Au Kurdistan, on dit Newroz pîroz be. La fête autour d’un plat PDF suivants de la variante Fasli du calendrier zoroastrien célèbrent aussi Norouz comme le premier jour de l’année nouvelle.


Les bahá’ís doivent ce jour-là suspendre leur travail ainsi que tout travail scolaire. Symbole de Norouz à Persépolis, la capitale de l’empire perse achéménide. Norouz dans une peinture persane récente. Sous les rois sassanides, Norouz était célébré comme le jour le plus important de l’année. Norouz, cependant, était une fête très célébrée, même par ceux qui ont adopté l’islam très tôt.

Après la chute du califat et la réémergence de dynasties perses comme les Samanides et les Bouyides, Norouz a été élevé à un niveau encore plus important. Téhéran dans les grandes places de la ville. En Iran, les préparations de Norouz commencent pendant Esfand, le dernier mois d’hiver dans le calendrier persan. En association avec la renaissance de la nature, le nettoyage de printemps est la tradition nationale suivie par la plupart des ménages en Iran. Cela est aussi étendu aux effets personnels, et traditionnellement, tout le monde s’achète au moins une garde robe neuve. Le jour du nouvel an, les familles s’habillent avec leurs vêtements neufs et commencent alors les réjouissances de cette période, en allant rendre visite aux anciens, puis au reste de la famille et enfin aux amis. Un jeune homme célébrant Chahar Shanbe Suri en sautant par-dessus un feu de joie.

Offrir des pâtisseries connues sous le nom de Ajile Moshkel Gosha est la façon de remercier pour la santé et le bonheur de l’année passée, tout en échangeant toute pâleur et tout mal restant pour la chaleur et les vibrations du feu. D’après la tradition, les esprits des ancêtres rendent visite aux vivants les derniers jours de l’année, et beaucoup d’enfants s’entourent de draps, rejouant ainsi symboliquement les visites des morts. Ils courent aussi dans les rues en tapant sur des boîtes et des casseroles et frappent aux portes pour jouer des tours aux gens. La tradition veut également que l’on saute dans l’eau le mercredi matin aux premiers rayons de soleil. Aujourd’hui, ils ont été un peu modifiés mais le symbolisme demeure. Le traditionnel porteur des couleurs de Norouz est un personnage appelé Haji Pirûz, ou Hadji Firuz.

Sabzi Polo Mahi : Le repas traditionnel de la nouvelle année est appelé Sabzi Polo Mahi, qui est du riz cuit avec des fines herbes et servi avec du poisson. Reshteh Polo : Du riz cuit avec des sortes de nouilles dont on dit qu’il aide symboliquement à réussir dans la vie. Sizdah bedar est une fête traditionnelle persane fêtée treize jours après Norouz. Cette journée est passée à pique-niquer en famille.

This entry was posted in Sciences, Techniques et Médecine. Bookmark the permalink.