La désagrégation de la fédération yougoslave : 1988-1992 PDF

Drapeau de la République fédérale socialiste de Yougoslavie. Emblème de la République fédérative la désagrégation de la fédération yougoslave : 1988-1992 PDF de Yougoslavie. Flag of Independent State of Croatia. Article détaillé : Front yougoslave de la Seconde Guerre mondiale.


Du temps s’est écoulé depuis le conflit en Yougoslavie et pourtant, la problématique yougoslave reste toujours aussi complexe, sinon confuse. Cet ouvrage met en relief la multiplicité des causes de la désagrégation de la République socialiste fédérative de Yougoslavie, permettant ainsi d’appréhender son épilogue dramatique: les nombreux conflits qui ont suivi, et qui subsistent encore aujourd’hui de façon latente pour certains d’entre eux. Voici un outil de compréhension plus aiguë de l’actualité des Balkans occidentaux.

Durant la Seconde Guerre mondiale, le royaume de Yougoslavie est envahi par les forces de l’Axe et son territoire démembré. Certains villages albanais du Kosovo, tenus par la guérilla du Balli Kombëtar partisane du rattachement à la Grande Albanie, sont rasés et leur population massacrée. Le front dirigé par les communistes contrôle l’intégralité du territoire yougoslave en mai 1945. Ivan Šubašić est membre du gouvernement de Tito jusqu’en octobre, et finit par démissionner du fait de son désaccord avec les communistes. La campagne est accompagnée de pressions de toutes sortes, de menaces physiques contre les candidats adverses, et d’exclusion de citoyens des listes électorales sous prétexte de collaboration durant la guerre. Ivan Ribar est chef de l’État en tant que Président de l’Assemblée populaire, Tito demeurant chef du gouvernement et secrétaire général du Parti communiste de Yougoslavie.

Les Serbes, très dispersés sur le plan géographique, se trouvent répartis entre sept des huit entités, soit toute la Yougoslavie sauf la Slovénie. Sur le plan intérieur, une politique d’intimidation ou de répression des opposants est mise en pratique. Le chef des Tchetniks, Draža Mihailović, est condamné à mort et exécuté. L’industrie est nationalisée, de même que les propriétés agricoles excédant 45 hectares. Tito lance également un ambitieux programme d’industrialisation et de modernisation du pays. Le régime se signale par la mise en place autour de Tito d’un culte de la personnalité, utilisant le prestige des années de résistance et de la victoire militaire face aux occupants. 1940, un conflit de pouvoir éclate entre Tito et Staline.

This entry was posted in Histoire. Bookmark the permalink.