La belle histoire de Jésus : D’après les Evangiles PDF

Ce livre a été attribué pendant de longs siècles à l’apôtre Matthieu, le collecteur d’impôts devenu disciple de Jésus de Nazareth. On considère généralement que cet évangile est l’œuvre d’un auteur principal, avec des modifications apportées par un ou plusieurs rédacteurs ultérieurs. Le fait que l’Évangile selon Matthieu soit rédigé en grec, tout comme le reste du Nouveau Testament, n’a pas empêché une partie des exégètes la belle histoire de Jésus : D’après les Evangiles PDF s’interroger sur l’éventuelle existence d’une version originale  sémitique , c’est-à-dire d’un texte initial écrit en hébreu ou en araméen et traduit ultérieurement en grec.


Tout le talent et l’expérience de Maïte Roche pour raconter l’Evangile aux enfants.
Un livre indispensable pour mieux connaître Jésus, au plus près des textes des évangiles.

Kurt Aland, Barbara Aland, tout comme Bart D. Articles détaillés : Problème synoptique, Théorie des deux sources et Source Q. Schéma de la théorie des deux sources. Matthieu est désormais présenté comme le second évangile en fonction de la théorie des deux sources.

On définit la source Q comme étant ce que les évangiles de Matthieu et de Luc ont en commun, en dehors de Marc. La source Q peut être reconstituée. Il n’est pas certain que l’auteur de l’Évangile selon Matthieu et celui de l’Évangile selon Luc l’aient rapportée in extenso. Les sentences qu’on y trouve ne sont pas données dans le même ordre par Mt et Lc. Pour la reconstitution de ce document, le plus vraisemblable revient à admettre que Luc a mieux respecté que Matthieu l’ordre et la teneur de la source Q, et qu’il l’a introduite telle quelle dans son évangile, dans deux plages principales : Lc 6,20 — 8,3 et Lc 9,51 — 18,14 auxquelles on peut ajouter Lc 22,30. 4,2b-13 soit aussi un document à part, qu’on peut, faute de preuve du contraire, assimiler à la source Q. Matthieu a réutilisé la quasi-totalité de l’Évangile selon Marc.

Il en a même fait la charpente de son propre ouvrage, comme Luc. Marc, notamment au début, montrant par là qu’il n’avait pas, au premier chef, de préoccupations chronologiques ou biographiques. Matthieu-Lévi après la tempête apaisée, alors que Marc et Luc la mentionnent avant. Marc que l’on retrouve en principe dans Luc. Les compléments ou les omissions de Marc, par Matthieu ou Luc, sont faits de façon indépendante. Pour expliquer certains accords mineurs de Mt et Lc, contre Mc, certains exégètes allemands ont imaginé l’existence d’un état antérieur de Mc, l’Urmarkus, légèrement différent de celui que nous connaissons, que Mt et Lc auraient utilisé en commun. Cet Urmarkus ne serait autre qu’une version privée de Mc, que son auteur aurait ensuite remaniée avant publication.

Les exégètes ont souvent relevé la convergence des affirmations biographiques ou théologiques, implicites, qui sont contenues dans ces deux récits. Analogies entre Mt 3,7-10 et Lc 3,7-9 : les mots grecs identiques sont en rouge. La naissance de Jésus est rapportée au règne d’Hérode. Marie, qui devient sa mère, est une vierge engagée envers Joseph, mais ils n’ont pas encore cohabité. Joseph est de la maison de David. Un ange venu du ciel annonce l’événement de la naissance de Jésus.

Jésus est lui-même reconnu comme fils de David. Sa conception intervient grâce à l’action du Saint-Esprit. Joseph est exclu de la conception. Le nom de  Jésus  est prescrit par le ciel, avant la naissance. Jésus est né après que Marie et Joseph ont commencé de vivre ensemble.

Jésus s’installe, avec Marie et Joseph, à Nazareth, en Galilée. Matthieu et Luc, qui ont travaillé indépendamment l’un de l’autre, ont repris et suivi le témoignage de Marc, qui était plus ancien et donc une source de premier choix. Le rédacteur de Mt, avec ces éléments et ces contraintes, a fait œuvre originale et différente de Lc et de Mc. Toutefois, la mission envers les païens n’est pas absente, comme au chapitre 28, où elle est finalement pleinement ouverte après la crucifixion.

This entry was posted in Scolaire et Parascolaire. Bookmark the permalink.