La Bataille mondiale des matières premières PDF

En pratique : Quelles sources sont attendues ? Première Guerre mondiale, un constat s’impose : le champ de bataille n’a plus deux mais trois dimensions. En effet, grâce aux progrès techniques inhérents à tout conflit, une arme nouvelle est apparue : l’avion. Certains pays comprennent immédiatement l’importance de l’aviation et la la Bataille mondiale des matières premières PDF dès lors comme une armée à part entière.


Peu à peu, la tension monte en Europe, et les différentes théories et conceptions stratégiques sur l’aviation ne tardent pas à être confrontées à la dure réalité de la guerre : la première guerre aérienne de l’Histoire s’annonce. Seul le bombardier lourd manque à la panoplie de la Luftwaffe. Elle possède, en outre, le Messerschmitt BF109 qui passe pour le meilleur chasseur du moment. Le Japon, quant à lui, aligne les fameux  Zero  à partir de 1939. Les Mitsubishi A6M, aux performances remarquables qui domineront les combats dans le Pacifique pendant la première moitié de la guerre.

Le Royaume-Uni possède des Hawker Hurricane lents mais bien armés, puis des Supermarine Spitfire plus rapides, capables de résister aux Messerschmitt BF109. Elle peut compter sur ses radars côtiers et sur son statut d’île, à distance respectable du continent. Cette domination se fait en deux temps. Malgré les accords signés à Munich en 1938, Hitler poursuit sa politique expansionniste.

Lorsque Hitler donne l’ordre à ses troupes d’envahir la Pologne, il lance la Blitzkrieg. Devant tant de réussite, Hitler poursuit sa conquête de l’Europe en lançant ses troupes sur le Danemark. Une fois encore, la victoire est sans appel. C’est alors que la guerre se déplace en Norvège. Le  Blitz  ayant fait ses preuves, les Allemands le lancent à l’Ouest : ils traversent la Belgique et percent les lignes franco-britanniques. Décidée par le général Gort en accord avec Churchill, cette opération vise à évacuer tous les soldats alliés du continent, soit deux millions six cent mille hommes, à partir du seul port de Dunkerque.

This entry was posted in Droit. Bookmark the permalink.