L’occident aux xive et xve siecles PDF

Peut-on voir dans cette construction des méridiens et des parallèles ? Les premiers portulans sont remarquables par leur précision. L’occident aux xive et xve siecles PDF effet, la Carte Pisane, considérée comme l’un des premiers portulans, ne déforme la mer Méditerranée que d’un seul degré par rapport à la réalité, soit environ 90 kilomètres. Carta Pisana, le premier portulan, créé en 1290.


En effet, les marins italiens, notamment génois, pisans et vénitiens commercent à travers toute la méditerranée et ressentent rapidement le besoin d’une carte pour se diriger facilement d’un port à un autre. Les marins, grâce à de savants calculs et aux lignes de rhumbs qui coupent les portulans, peuvent donner un cap à suivre à leur navire. Toutefois, le paradoxe de cette redécouverte, c’est qu’elle est à la fois stimulant et frein à cette recherche cartographique. Les cartes portulans passent de statut d’outil de navigation à celui d’objet d’art et de connaissance. Les cartes portulans disparaîtront progressivement au cours du XVIIème et XVIIIème siècles.

This entry was posted in Dictionnaires, langues et encyclopédies. Bookmark the permalink.