L’obscenite et la loi de réflexion PDF

Il est parfois difficile de classer un livre dans la catégorie pornographie ou érotisme, la subjectivité d’un tel classement étant importante. Or, ce critère, très subjectif, est par conséquent très variable d’une personne l’obscenite et la loi de réflexion PDF l’autre, d’un siècle à l’autre. Si les écrits du marquis de Sade peuvent en séduire certains, ils laisseront d’autres de glace ou même leur répugneront.


L’Obscénité et la loi de réflexion fut publié pour la première fois en 1947, au sein d’un recueil de textes intitulé Souvenir, souvenir. Les récits et les essais y figurant retracent la vision globale qu’avait Miller de l’Amérique, avec cet espoir formulé en préface : « Seules une nouvelle mentalité, une nouvelle conscience, seule une vision capable d’embrasser toutes les tendances opposées, de percevoir ce qui les dépasse, permettront aux hommes de s’adapter à l’ordre et à l’atmosphère de ce monde nouveau ».

Le texte que nous avons choisi de détacher, L’Obscénité et la loi de réflexion, représente un élément fondamental de la thématique de Miller, mettant en lumière et défendant l’utilisation de la sexualité à des fins d’éveil du lecteur. En s’attaquant à la censure et au puritanisme entourant les moeurs sexuelles, l’auteur remet finalement en cause les bases de notre société, qui, selon lui, emprisonnent l’homme.

Dans ce texte, particulièrement riche et novateur, Miller cerne l’obscénité pour mieux la combattre ; il s’appuie sur les thèses d’Havelock Ellis ou Schroeder, cite la Bible, se réfère à sa propre expérience (la censure est impuissante à empêcher la diffusion de ses écrits) ou à la guerre qui vient de finir (qu’est-ce qui est plus obscène que la guerre ?). Il met en rapport l’obscène et le sacré (l’obscénité est à l’écrivain ce que le miracle est au Christ, il sert à éveiller) dans des pages sublimes, qui sont au coeur de notre modernité.

La chercheuse, philosophe et écrivaine Michela Marzano affirme que la différence entre érotisme et pornographie est dans la présence ou non de récit. Autrement dit, l’érotisme met en scène un récit – à l’aide de mots ou d’images – qui raconte le désir et la rencontre des êtres alors que la pornographie ne va pas dans ce sens. La notice mentionne aussi que le concept d’obscénité joue un rôle important dans la définition des termes, bien que son attachement à la moralité rende aussi la définition plutôt subjective. Faut-il alors regarder les motivations de l’auteur ou de l’éditeur ? Un autre critère souvent utilisé pour distinguer l’érotisme de la pornographie est la crudité ou l’obscénité des mots utilisés et des scènes représentées. Là encore, la subjectivité du lecteur peut grandement affecter la réception du texte : ce qui est choquant pour un lecteur ne le sera pas nécessairement pour un autre. Depuis, chaque être humain cherche sa moitié perdue depuis l’origine de l’humanité.

Michel Foucault dans son Histoire de la sexualité, II et III. Dans l’élégie romaine, la sexualité est à nouveau célébrée dans la littérature, mais cette fois, sans la passion céleste et l’idéalisation du sentiment amoureux de Platon. L’érotisme latin est empreint de plaisir épicurien et de mesure. Si ce bandeau n’est plus pertinent, retirez-le.

This entry was posted in Etudes supérieures. Bookmark the permalink.