L’insertion urbaine du Boulevard périphérique : Un enjeu de développement urbain au sud de Paris PDF

18 SEPTEMBRE au l’insertion urbaine du Boulevard périphérique : Un enjeu de développement urbain au sud de Paris PDF DECEMBRE 2010: L’agence huca participe à l’exposition « BBC 2010, Architecture nouvelle? L’agence d’architecture et d’urbanisme HUCA s’organise autour de deux associés, Cécile Carrus et Xavier Hubert, architectes DPLG. Du détail architectural au territoire, nous avons construit notre approche et notre méthode de projection sur la transversalité des échelles de réflexion.


Notre agence développe notamment aujourd’hui un projet de 60 logements à Nantes, 40 logements ZAC de la Pelousière à Saint-Herblain, 26 logements ZAC des Vireloup à Treillères, 35 logements ZAC Verneau à Angers, 35 logements ZAC Vallon des Garettes à Orvault. 2009 – Maison à Kerfoch au Faouët, Privé. MASTER 1 ou 2, minimum 3 jours par semaine. Le site porte ainsi la responsabilité de créer des liaisons, des accroches au tissu urbain qui le jouxte, des amorces au quartier émergeant, un seuil construit aux nouvelles extensions de la ville. Il présente une façade urbaine, construite, continue, structurante sur la rue Henri Peluau.

Les clôtures des jardins sont en bois. Les jardins présentent une armoire de rangement extérieure en acier galvanisé. 6 s’attache à mettre en résonance les volumes construits au regard du paysage et des projets architecturaux déjà initiés, à mettre en scène les usages domestiques au regard des qualités de l’ensemble, à être un fragment actif du parc habité. Les bâtiments répondent d’une syntaxe commune, d’une grammaire qui hiérarchise, priorise les thématiques, architecturales, paysagères, environnementales résidentielles en fonction des implantations. Les trois volumes bâtis du projet se matérialisent en crescendo, les espaces non bâtis des extérieurs du logement sont donnés en première lecture. Une trame régulière , à échelle résidentielle, se développe comme fil conducteur unificateur, véritable interaction entre le dedans et le dehors. Elle est l’expression d’une architecture généreuse au service des usagers, des habitants, une architecture délivrée de sens rhétorique.

Elle se développe sur 3 orientations dans les plots B et C, se déclinant au Nord dans une expression fine sur la façade. Les attiques exprimeront par leur émergence le rapport au grand site,au paysage. On retrouvera pour les 5 logements en duplex de grandes baies vitrées sur deux niveaux, renvoyant aux qualités exceptionnelles de vues à cet endroit. Il organise les accès piétons aux halls, l’accès des véhicules au sous-sol, les places extérieures de stationnements visiteurs, l’accès aux locaux annexes dans le prolongement des volumes bâtis .

Il est la démonstration des qualités de partage et de vivre ensemble qu’offre l’ensemble résidentiel de l’îlot. Nous avons travaillé à une délimitation fine des usages par un travail sur la matérialité des sols et la végétalisation. Le système de distribution des logements est un enjeu essentiel, il concentre la condition du collectif en même temps que sa raison d’être. Les qualités distributives des logements permettront de trouver pour chaque logement une disposition optimale. Des logements qui bénéficient de plusieurs orientations et d’un ensoleillement maximal.

BAT A:17 logements accession libre BAT B: 19 logements accession libre BAT C 22: logements locatifs sociaux. 54 logements comptent au moins une double orientation, 16 logements sont traversants, 4 logements T2 sont mono-orientés sud, 5 logements en attique sont en duplex. Le Bâtiment B fonctionne dans un système de plot, chaque palier des étages distribue 4 logements d’angle à double orientation. 4 logements d’angle à double orientation et 1 logement T2 mono-orienté Sud.

Le Bâtiment A distribue 5 logements, tous traversants, dans un système de desserte par une large coursive extérieure qui intègre des celliers et des jardinières. Au dernier niveau, on trouve 5 logements en duplex. Ces différents modes distributifs organisent la diversité recherchée des offres résidentielles dans le projet. Les typologies recherchent l’équilibre entre des pièces de vie largement dimensionnées et les pièces plus intimistes des chambres. Les espaces extérieurs sont partie intégrante de la conception des logements, ils sont conçus comme une véritable pièce de vie extérieure, rythmés dans la trame structurelle, ils bénéficient pour chacun d’aménagement en déclinaison: garde-corps transparents, garde-corps opaques, jardinières associées à de treilles verticales support de végétation grimpante, grands celliers. Le projet organise un traitement fin des co-visibilités, par une disposition des espaces extérieurs au cas-par-cas dans la trame et par une gestion fine des pare-vues, en alternance de treilles toute hauteur et de cellier. L’intimité de ces espaces est ainsi renforcée afin d’en garantir des usages optimisés.

This entry was posted in Nature et animaux. Bookmark the permalink.