L’Inde après le Bouddha PDF

Asie du Sud qui occupe la majeure partie du sous-continent indien. L’Inde est un foyer de civilisations parmi les l’Inde après le Bouddha PDF anciennes du monde, la civilisation de la vallée de l’Indus s’y est développée dès 3000 av. Le sous-continent indien a abrité de vastes empires et est présent sur les routes commerciales dès l’Antiquité. L’Inde devient indépendante en 1947 après une lutte marquée par la résistance non-violente du Mohandas Karamchand Gandhi.


L’Inde après le Bouddha / par E. Lamairesse,…
Date de l’édition originale : 1909
Sujet de l’ouvrage : Inde — Religion
Collection : Bibliothèque des religions comparées

Ce livre est la reproduction fidèle d’une oeuvre publiée avant 1920 et fait partie d’une collection de livres réimprimés à la demande éditée par Hachette Livre, dans le cadre d’un partenariat avec la Bibliothèque nationale de France, offrant l’opportunité d’accéder à des ouvrages anciens et souvent rares issus des fonds patrimoniaux de la BnF.
Les oeuvres faisant partie de cette collection ont été numérisées par la BnF et sont présentes sur Gallica, sa bibliothèque numérique.

En entreprenant de redonner vie à ces ouvrages au travers d’une collection de livres réimprimés à la demande, nous leur donnons la possibilité de rencontrer un public élargi et participons à la transmission de connaissances et de savoirs parfois difficilement accessibles.
Nous avons cherché à concilier la reproduction fidèle d’un livre ancien à partir de sa version numérisée avec le souci d’un confort de lecture optimal. Nous espérons que les ouvrages de cette nouvelle collection vous apporteront entière satisfaction.

Pour plus d’informations, rendez-vous sur www.hachettebnf.fr

En 2017, l’économie indienne est la sixième du monde en PIB nominal et la troisième en PIB à parité de pouvoir d’achat. Le nom du pays  Inde  est dérivé de la version en vieux persan,  hindu , du mot sanskrit  Sindhu , l’appellation du fleuve Indus en sanskrit. Un troisième nom,  Hindustan  ou  Hindoustan  écouter le mot est employé depuis la période de l’Empire moghol et est encore utilisé aujourd’hui par les Indiens dans le langage courant. Le climat indien est un climat de mousson tropical semi-aride et chaud.

Cette saison représente la saison la plus douce de l’année où les températures sont similaires à celles de la saison des pluies. Le temps est très nuageux et non pluvieux. Le système des castes, créant une hiérarchie entre les prêtres, les guerriers et les paysans libres, mais en excluant les indigènes en déclarant leurs occupations impures, aurait émergé à cette période. L’émergence de l’urbanisation et des orthodoxies religieuses pendant cette période est à l’origine des mouvements de réforme religieuse que sont le bouddhisme et le jaïnisme qui deviennent tous deux des religions indépendantes. On a longtemps pensé que l’empire contrôlait la totalité du sous-continent à l’exception de l’extrême sud, mais il apparaît que ses régions les plus importantes étaient probablement séparées par de grandes zones autonomes. La littérature sangam en tamoul révèle qu’entre 200 av. Sous les Gupta, un renouveau de l’hindouisme, basé sur la dévotion plutôt que les rituels, commence à émerger.

La tour en granit du Temple de Brihadesvara à Thanjavur a été construite en 1010 par Rajaraja Chola Ier. La première partie du Moyen Âge indien, entre 600 et 1200, se caractérise par des royaumes régionaux et une grande diversité culturelle. Quand Harsha de Kânnauj, qui contrôle la majeure partie de la plaine du Gange de 606 à 647, essaye d’étendre son royaume vers le sud, il est défait par la dynastie Chalukya qui contrôle le Deccan. Ils sont imités à travers toute l’Inde et provoquent une résurgence de l’hindouisme et le développement des langues modernes du sous-continent. Les rois indiens et les temples qu’ils financent attirent des fidèles en grand nombre. Asie du Sud-Est, dans ce qui est aujourd’hui la Thaïlande, le Laos, le Cambodge, la Malaisie et Java. Asie centrale, avec leur cavalerie et leurs vastes armées, pénètrent régulièrement dans les plaines du nord-ouest, ce qui aboutit en 1206 à la création du Sultanat de Delhi.

Le Sultanat réussit à contrôler la majorité de l’Inde du Nord et à pénétrer dans le Sud. Sultanat protège l’Inde des dévastations connues dans l’ouest et le centre de l’Asie. Inde du Nord tombe aux mains d’une nouvelle génération de guerriers d’Asie centrale. Le commerce avec l’Occident se développe via Anvers, première place financière mondiale, qui fait transiter vers l’Inde les métaux précieux de l’Amérique.

This entry was posted in Beaux livres. Bookmark the permalink.