L’EPIGRAPHIE LATINE PDF

République romaine, ils acquièrent des droits. Le nom complet, pour un citoyen romain, se compose d’un prénom et d’un nom, suivis d’un surnom. Le praenomen — notre prénom — s’abrège dans les textes s’il est suivi l’EPIGRAPHIE LATINE PDF nomen.


Le cognomen — le surnom — est tout d’abord personnel, mais, au cours de l’histoire romaine, il finit par distinguer une branche de la gens. L’Histoire mentionne le plus souvent les seuls nomen et cognomen, voire uniquement le cognomen des Romains célèbres. Pour les Gracques, on précise le prænomen pour identifier celui des deux frères dont il est question. Le nom complet de Jules César est Caius Iulius Caesar.

Les femmes romaines sont désignées, sur les tombes et dans les œuvres littéraires qui nous ont été transmises, par une forme féminisée des nomens et cognomens : Fulvia Flacca Bambula, Flavia Julia Constantia, etc. Les adoptés changeaient leur nomen et cognomen pour ceux de l’adoptant et adjoignaient un second cognomen en -anus rappelant leur gens d’origine. Les cognomens pouvaient s’additionner sans limite de nombre. Un esclave, en dehors des noms de son ethnie d’origine, n’était désigné que par un prénom, ou le mot servus. Souvent, la tombe ne portait même que la mention ‘s’, pour économiser la pierre et le travail du graveur. Un affranchi est souvent désigné par son prénom d’origine, et peut prendre comme nomen celui du maître qui l’a affranchi.

Il y a ainsi des régions où un nomen est largement dominant, du fait des affranchissements successifs de la famille patricienne y vivant. Les pérégrins, hommes libres non citoyens, sont nommés par leur nom suivi de leur filiation. Les personnes qui recevaient la citoyenneté romaine prenaient le nomen de celui qui avait favorisé leur naturalisation, et le faisait suivre de leur ancien nom. Par exemple Flavius Josèphe qui avait acquis la citoyenneté grâce à Flavius Vespasien. La forme complète d’un nom romain, utilisée dans des documents officiels, comprenait le praenomen et le nomen, suivis de la filiation, du nom de la tribu dans laquelle la personne était inscrite et, enfin, le cognomen et l’agnomen.

Parfois, le lieu de résidence de la personne était ajouté. La filiation était un élément traditionnel du nom romain. Abréviation du prénom du père suivie de f. Abréviation du prénom du grand-père suivie de n. Abréviation du prénom du bisaïeul suivie de p.

This entry was posted in Loisirs créatifs, décoration et bricolage. Bookmark the permalink.