L’Art de la Poterie par un potier -L’art de la poterie, Japon-France, par un potier, PDF

Bol noir raku pour le thé, type Kuroraku. Connu l’Art de la Poterie par un potier -L’art de la poterie, Japon-France, par un potier, PDF le nom d’Amadera, atelier de Chōjirō. Il est lié essentiellement à la fabrication de bols pour la cérémonie du thé.


On utilise un grès chamotté plus solide car les pièces doivent résister à de forts écarts de température. Chōjirō, vivant à Kyoto, serait né d’un père chinois. Bol à thé raku blanc, par Hon’ami Kōetsu. L’un des deux bols à thé Trésor National. Rinzai, et auteur d’un traité sur le thé, le Kissa Yōjōki. L’appréciation des œuvres n’est plus régie de manière incontestée par la hiérarchie traditionnelle, qui plaçait les arts et la littérature de la Chine au-dessus de ceux du Japon. Elle puise dorénavant ses critères dans la théorie littéraire, notamment de la poésie et du théâtre.

Ceci conduit à l’émergence du wabi-cha, un nouveau style de préparation du thé, imprégné d’idéaux d’humilité et de frugalité. Cette période est aussi traversée par les guerres, soumise à l’arbitraire et à la violence des puissants. Comme tant d’autres qui ne peuvent se payer des objets de luxe, Sen no Rikyū à ses débuts choisit le wabicha. C’est autant pour afficher une humilité qui plait au pouvoir que pour se protéger contre sa rapacité.

Dans ce contexte l’encouragement à la frugalité, de la part du gouvernement qui s’appuie sur une idéologie néo-confucéenne, est en accord avec le thé wabi. Celui-ci permet de maintenir un code de bonnes manières tout en favorisant des relations sociales à ces nobles qui s’appauvrissent en même temps que les paysans. Bol à couverte noire, émaux sur couverte blanche. La maison raku est devenu rapidement connue en tant que productrice légitime des céramiques raku. Ceux qui pratiquent le thé ont pris l’habitude de parler de  raku  en se référant, de manière très stricte, aux céramiques de la maison raku. La technique du raku yaki est un procédé de cuisson.

Les pièces incandescentes peuvent être enfumées, trempées dans l’eau, brûlées ou laissées à l’air libre. Elles subissent un choc thermique important. La multitude des paramètres mis en jeu permet d’obtenir des résultats variant à l’infini, ce qui confère à la pièce, entièrement réalisée manuellement, la qualité d’objet unique. C sont rapidement recouvertes de matières inflammables naturelles comme de la sciure de bois compactée afin d’en empêcher la combustion en limitant l’apport d’oxygène au contact de l’émail en fusion. Après refroidissement, les pièces sont nettoyées avec un produit abrasif pour enlever tous les résidus de suie et de cendre. En raku yaki, les pièces peuvent être enfournées à froid mais le plus souvent le four est préchauffé et l’enfournement est fait à chaud.

This entry was posted in Adolescents. Bookmark the permalink.