L’apiculteur de Bonaparte PDF

Carte des îles de Lérins avec l’île Saint-Honorat. L’île Saint-Honorat est l’l’apiculteur de Bonaparte PDF des deux îles de Lérins situées dans la baie de Cannes, dans le département des Alpes-Maritimes en région Provence-Alpes-Côte d’Azur.


Pourquoi Napoléon a-t-il recouvert le manteau impérial d’abeilles ? Pasolini, apiculteur passionné sur l’île d’Elbe, est sûr que le destin de l’Empereur est lié à l’insecte ; sa stratégie militaire n’est-elle pas copiée sur celle des abeilles autour de leur reine ? Quelle n’est pas l’émotion de ce bonapartiste convaincu lorsqu’en 1814, Napoléon arrive sur l’île dont il se voit octroyer le règne. Le monarque déchu prend vite possession du territoire, il l’explore, mais il s’intéresse mystérieusement à une des richesses locales : le miel. La visite des ruches serait une façon de donner corps à l’emblème impérial. Le rendez-vous avec Pasolini est pris. L’affaire tombe bien puisque ce dernier a été désigné par un mouvement secret pour le convaincre de prendre la tête d’une armée afin de libérer l’Italie. Dans l’univers étouffant de l’île, l’apiculteur s’emballe dans l’expectative de la rencontre jusqu’à la folie. Il finira mal et l’autre, son histoire est écrite dans les livres. Ce court roman est un récit à plusieurs voix. On est témoin à la fois des conflits intérieurs de Napoléon, des obsessions de Pasolini, mais aussi du plaisir gai et pervers du narrateur à se perdre dans les fantaisies de ses personnages. C’est une merveille d’originalité, un de ces ouvrages marginaux, qui dérangent autant qu’ils émerveillent, exerçant un pouvoir hypnotique, servi par une langue belle, froide et sensuelle. Cette réflexion sur la nature, sur les rêves de puissance, et sur l’équilibre fragile des forces qui nous dominent est une fable sur la liberté et sur l’Histoire.

Elle est la plus éloignée de la côte et plus petite que Sainte-Marguerite, mais plus grande que Saint-Ferréol. Son ancien monastère fortifié, situé dans la presqu’île dans le sud de l’île et visible de loin, domine directement la mer. L’île est occupée par une vingtaine de moines. Honorat, recherchant la solitude, se fixe dans une des deux îles  Lerinas  mais sa retraite est connue et les disciples accourent. Résigné, le saint fonde un monastère qui comptera parmi les plus illustres et les plus puissants de la chrétienté. Ils font, pieds nus, le tour de l’île : on voit un pape, en visite à Lérins, suivre avec humilité cette antique tradition.

De nombreux fidèles de France et d’Italie se font enterrer dans le monastère. Les incursions des Sarrasins, des corsaires génois, la mise en commende, les attaques espagnoles, les garnisons placées dans l’île ne sont guère favorables à la vie monastique. En 1047, les plus jeunes moines sont capturés et emmenés en Espagne puis rachetés par saint Yzarn. Entre 1635 et 1637, les Espagnols envahissent l’île, la fortifient, disposent des batteries de canons sur les chapelles et s’y installent. La décadence importante au sein de l’abbaye entraine en 1788 la fermeture du couvent, où il ne restait plus que quatre religieux. Pour égayer la salle capitulaire, l’actrice fit peindre, au-dessus des portes, des bergers et des bergères en conversations galantes.

This entry was posted in Dictionnaires, langues et encyclopédies. Bookmark the permalink.