L’épopée huguenote. PDF

Il a d’abord été membre des Freikorps dans l’immédiat après-guerre, puis activiste de l’Organisation Consul sous la République de Weimar, avant de se consacrer à l’écriture d’une œuvre essentiellement autobiographique. Il est devenu une des figures majeures de la Révolution conservatrice, mais il s’est tenu à l’écart de la vie politique sous le Troisième Reich et après la Guerre. Il est le fils d’un père haut fonctionnaire de police, d’origine huguenote et lorraine, et d’une mère d’origine germano-russe. Il se rapproche des milieux nationalistes après la défaite de 1918, puis von Salomon est l’un des premiers élèves officiers à répondre à l’appel de L’épopée huguenote. PDF Noske pour former des associations volontaires dites Freikorps en janvier 1919.


L’épopée huguenote . La Colombe , 1945 , in 8 , broché 294 pages illustrations hors texte

Il s’engage ainsi dans la division du Général Maercker. Au retour de ces équipées, von Salomon reste en contact avec ses camarades. Pour gagner sa vie, il devient employé dans les assurances, puis banquier. Von Salomon entre dans dix-huit de ces groupes organisés le plus souvent en associations d’anciens combattants.

Von Salomon est arrêté pour complicité d’assassinat. Dans Les Réprouvés, il expose les raisons qu’avaient les nationalistes de tuer Rathenau. Après sa sortie de prison, il épouse en 1927 à Berlin son amour de jeunesse, Liselotte Wölbert, avec qui il s’était fiancé en 1923. Mais il s’en détache peu à peu au cours des années, jusqu’à la séparation en 1945. Durant cette période, il écrit des scénarios pour la UFA, la grande société de production cinématographique allemande, en s’abstenant de tout engagement politique. Salomon continue à travailler pour le cinéma et s’attache à défendre la mémoire allemande tout en affichant des positions pacifistes, comme à la conférence de Tokyo contre la bombe atomique en 1961, à l’issue de laquelle il obtient la plus haute distinction japonaise pour la paix, La Chaîne des Mille Grues. Son livre publié en 1951, Le Questionnaire, qui tourne en dérision la dénazification, rencontre un grand succès.

Son œuvre, principalement autobiographique, dépeint avec un mélange d’ironie et de cynisme la société allemande en décomposition, prise entre des spasmes nationalistes et communistes et l’amertume de la défaite de 1918. Les Réprouvés, ouvrage paru en 1930, revient sur les frustrations d’une jeunesse allemande à la suite de la défaite de 1918. Le Questionnaire rencontra un vif succès, révélant ainsi la persistance d’un traumatisme chez les Allemands. 1960, La Belle Wilhelmine en 1965.

This entry was posted in Famille et bien-être. Bookmark the permalink.