Jojo – Tome 17 – Confisqué ! PDF

Pongo, ou l’Orang-outan, est un genre de primates appartenant à la famille des hominidés. La taille moyenne des orangs-outans est de 1,10 à 1,4 m pour 40 à jojo – Tome 17 – Confisqué ! PDF kg.


L’innocence de la révolteAujourd’hui, Jojo a sept ans et demi. À cette occasion et pour perpétuer la tradition familiale, son papa lui offre une jolie montre. Et pas n’importe laquelle ! C’est la montre que son arrière-arrière-arrière-arrière-arrière-arrière-grand-père s’est achetée après douze années d’épargne laborieuse. Depuis 130 ans, ce précieux bijou est transmis de père en fils. Jojo est ravi d’être désormais le garant de ce trésor de famille et ne résiste pas à l’envie de l’emmener à l’école pour la montrer à Gros-Louis. Bien mal lui en prend car le directeur a décidé d’appliquer le règlement à la lettre : tout objet n’ayant rien à voir avec les matières enseignées sera confisqué. Et voilà, la montre saisie ! Jojo devra faire preuve de beaucoup d’ingéniosité pour récupérer son bien et éviter la colère paternelle !Depuis un peu plus de vingt ans, André Geerts raconte, avec toujours autant de talent, de belles histoires mêlant, avec bonheur, rire et émotion, nostalgie et espièglerie. Au travers des aventures de Jojo, l’auteur dépeint avec fraîcheur le monde de l’enfance. Le sens de l’amitié, les saines révoltes enfantines, les éclats de rire, les émotions fragiles sont autant de thèmes qui jalonnent cette belle série du catalogue TOUS PUBLICS. Le dix-septième album de Jojo ne déroge pas à la règle et constitue un grand bol de fraîcheur et de tendresse ! À mettre entre toutes les mains, petites et grandes !

Ils peuvent vivre de 30 à 40 ans dans la nature. Les jeunes orangs-outans voyagent accrochés au dos ou au ventre de leur mère pendant plus de deux ans. Les naissances sont espacées, avec un intervalle d’environ huit ans en moyenne. Les orangs-outans sont parmi les plus arboricoles des grands singes.

Ils passent la majeure partie de leur temps dans les arbres, à la recherche de nourriture. L’animal se nourrit la plupart du temps de fruits, de jeunes pousses, d’écorce, de petits vertébrés, d’œufs d’oiseaux et d’insectes. Comme les autres grands singes, les orangs-outans sont remarquablement intelligents. Plus récemment, une expérience conduite par des chercheurs allemands de l’Institut Max-Planck d’anthropologie évolutionniste de Leipzig a permis de mettre en évidence les capacités intellectuelles des orangs-outans.

Dans le cas des orangs-outans, la culture outillée a été détaillée par Carel van Schaik et al. Les adultes mâles sont solitaires durant une grande partie de leur vie mais communiquent par des cris puissants, perceptibles à 1 km au moins, pour marquer leur territoire et peut-être pour appeler les femelles qui sont moins solitaires puisqu’elles accompagnent leurs petits jusqu’à l’âge de 3 ans et demi environ. Destinés à tisser des liens et non à se reproduire, des comportements sexuels entre mâles avaient parfois été observés dans les zoos. Mais comme pour de nombreux autres primates, de tels comportements sont aussi observés en forêt, dans la nature, chez des orangs-outans tout à fait sauvages. Ce comportement ne découle donc pas d’une privation de liberté en zoo, ni du contact avec des humains.

Bien que les orangs-outans soient généralement paisibles, des agressions entre individus peuvent arriver dans le cadre des rivalités territoriales ou sexuelles. Les mâles non-mûrs courtisent et tentent de mimer des accouplements avec les femelles immatures, qui fuient ces avances : ces  jeux  peuvent parfois devenir agressifs. Préférant s’accoupler avec les mâles mûrs, les femelles adultes repoussent facilement les jeunes prétendants. L’orang-outan commence à se reproduire entre 7 et 10 ans. L’orang-outan n’a pas de saison des amours privilégiée. La mère donne naissance à un seul petit à la fois. Pendant un à deux ans après la naissance, la femelle est tolérée sur le territoire du mâle qui l’a fécondée.

Les naissances sont espacées de plusieurs années. Les espèces de ce genre se rencontrent à Sumatra et à Bornéo, en Indonésie et en Malaisie. Autrefois l’on trouvait également des orangs-outans sur l’île de Java. Phylogénie des genres actuels d’hominidés d’après Shoshani et al. 48 chromosomes, comme pour tous les autres grands singes à l’exception des humains.

La taille du génome des trois espèces d’orangs-outans est comparable à celle de l’espèce humaine. Après les Humains et les Chimpanzés, les orangs-outans sont devenus la troisième espèce d’Hominidés à avoir leur génome séquencé. Les chercheurs ont également publié des séquençages moins complets de dix orangs-outans sauvages, cinq de Bornéo et cinq de Sumatra. Une analyse du génome de 37 orangs-outans, effectuée par des chercheurs de l’université de Zurich, a révélé la séparation, il y a plus de 3 millions d’années, entre Pongo tapanuliensis, au nord du lac Toba, et Pongo pygmaeus de Bornéo.

This entry was posted in Romance et littérature sentimentale. Bookmark the permalink.