Jésus Christ raconté aux enfants PDF

Jésus dans le Coran et la tradition musulmane. Maryam est la forme araméenne jésus Christ raconté aux enfants PDF nom  Marie , alors que Myriam en est la forme en hébreu.


Elle est d’ailleurs citée plus souvent dans le Coran que dans le Nouveau Testament, bien qu’elle ait plus d’importance dans le christianisme que dans l’islam. Le prénom Maryam est courant parmi les musulmanes. Celui-ci est considéré par les musulmans comme l’un des hommes vertueux présents à Jérusalem à cette époque. Elle est également honorée par les musulmans comme femme très vertueuse, à l’instar de sa fille.

Aaron, Moïse et Myriam sont d’ailleurs dans la Bible les enfants d’Amram. Cette assimilation de Maryam, mère de Jésus, avec Myriam, sœur de Moïse et d’Aaron, mérite explication. Après le trépas de Moïse, la manne cessa de descendre sur les fils d’Israël, et ils commencèrent alors à manger les fruits du pays. Cette tradition permit aux premiers chrétiens d’introduire le thème de l’accomplissement par Mariam mère de Jésus de la Myriam-Myriam biblique. Paul, Jésus est pour ainsi dire le nouveau puits-rocher qui suit le nouveau peuple partout où il se trouve. Maryam est fréquemment citée dans le Coran, aussi bien dans des versets mecquois que médinois.

Il est surtout question d’elle dans les sourates 3 et 19. La naissance de Maryam est relatée dans la troisième sourate du Coran. La littérature islamique raconte qu’Imran et Hannah étaient âgés et sans enfants, mais qu’un jour, la vue d’un oiseau sur un arbre donnant la becquée à son petit suscita le désir d’un enfant dans le cœur de Hannah. Le Coran dit que Maryam grandit en prière dans le temple, où elle avait pour elle une place spéciale.

Les récits islamiques indiquent que des anges furent envoyés pour être les gardiens de Maryam, et c’est ainsi qu’elle fut placée sous la protection de Zechariah. Des érudits de l’islam ont débattu pour savoir si la nourriture que recevait Maryam avait une origine miraculeuse ou bien normale. Les tenants de l’origine surnaturelle de cette nourriture avancent que si cette nourriture avait une origine naturelle, Zechariah, étant prophète, aurait su que la nourriture vient habituellement d’Allah par des voies naturelles, et n’aurait pas posé de question. Maryam demande à Gabriel comment elle pourrait concevoir un fils alors qu’elle est vierge. La réponse de Gabriel assure Maryam que pour Allah, tout est possible, et que la naissance virginale de ʿĪsā sera un signe pour l’humanité.

Maryam resta pure, alors qu’Allah permit que la vie se formât dans le sein de Maryam. Selon l’exégèse coranique et la littérature islamique, Gabriel apparut à Maryam, qui était encore jeune, sous la forme d’un bel homme au visage lumineux, et lui annonça la naissance de ʿĪsā. Maryam fut la meilleure femme de tous les temps. Maryam sous le dattier avec ʿĪsā nouveau-né. Le Coran raconte la naissance virginale de ʿĪsā dans les sourates 3 et 19. Le récit le plus détaillé est dans la sourate 19, versets 17 à 34. L’exégèse dit qu’elle eut lieu peu après l’annonciation.

Le Coran dit que Maryam était au milieu du désert et que les douleurs de l’enfantement commencèrent alors qu’elle était sous un palmier. Maryam pleura de douleur et se tint au palmier. Certains estiment que cela fait référence à ʿĪsā qui était encore dans son sein. Cette voix lui disait de secouer le palmier pour en faire tomber des dattes, et de les manger pour être apaisée. Maryam est l’une des personnes les plus respectées de l’histoire islamique. Anges dirent : « ô Marie, certes Allah t’a élue au-dessus des femmes des mondes. Des traditions islamiques décrivent Maryam comme la troisième d’une Trinité faisant référence à la Trinité chrétienne.

This entry was posted in Beaux livres. Bookmark the permalink.