Importance du sexuel (L’) PDF

Please forward this importance du sexuel (L’) PDF screen to hybrid802. Le comportement sexuel permet la reproduction des espèces animales sexuées.


Le manque de désir sexuel est aujourd’hui au cœur des consultations de sexologie. Comment redonner à la sexualité la place et la valeur qu’elle mérite dans nos vies ? En quoi celle-ci est-elle une affaire vitale, qui nous apporte du plaisir, mais aussi beaucoup plus ? « La sexualité est le fil rouge de notre existence », explique l’auteur. 

À travers son dialogue fictif avec Karine, jeune patiente en thérapie, Ghislaine Paris rappelle tout ce qui, décidément, dépend du sexuel : notre capacité à aimer, notre accès à la maturité, notre acceptation de l’altérité… des vérités sur le sexe qu’on ne nous a pas dites et qui nous invitent à changer de regard.

C’est seulement si nous prenons conscience de ces dimensions bénéfiques que nous pourrons laisser s’épanouir notre vie sexuelle. Car, pour Ghislaine Paris, toute sexualité peut être heureuse, pour peu que nous lui accordions de l’attention, du temps et de la curiosité. 

Dr Ghislaine Paris

Médecin sexologue formée en psychanalyse, elle est l’auteur d’Un désir si fragile, publié en 2004, et coauteur de Faire l’amour pour éviter la guerre dans le couple, publié en 2010. 

Chez la plupart des animaux, il existe un comportement de reproduction : le but des activités sexuelles est la copulation. Pour ces raisons, il existe plutôt un comportement érotique : le but des activités sexuelles est la stimulation du corps et des zones érogènes. En simplifiant, les hominidés recherchent les activités sexuelles car elles procurent des plaisirs érotiques intenses. Les facteurs du passé : Les facteurs de l’évolution, qui ont déterminé la structure biologique actuelle des organismes. Pour les hominidés, et surtout pour l’être humain, le contexte culturel, hérité de l’Histoire.

Les facteurs du présent : Les facteurs neurobiologiques, facteurs du présent, qui déterminent le contrôle biologique et les possibilités d’activités sexuelles. Les facteurs sociaux, qui déterminent la possibilité de réaliser le choix des partenaires. Pour les hominidés, et surtout pour l’être humain, le facteur cognitif, à l’origine de croyances, de valeurs et de symboles qui transforment la sexualité. L’évolution du comportement sexuel dépend de trois grands facteurs : la sélection naturelle, la sélection sexuelle et le hasard. Cette théorie, basée sur l’observation des bizarreries et des imperfections du monde vivant, suppose que l’effet majeur de la sélection naturelle n’est pas l’optimisation mais plutôt l’élimination des organismes non viables. Mais les mécanismes de l’évolution, contrairement à une opinion largement répandue, sont encore en grande partie théoriques. On observe que la coopération a parfois plus d’importance que la compétition pour assurer la survie d’un individu.

Tout au long de l’Origine des Espèces, Darwin insiste sur les imperfections de structure et de fonction du monde vivant. Il ne cesse de souligner les bizarreries, les solutions étranges  de la nature. Les gènes sont pléiotropiques, c’est-à-dire qu’un gène code en même temps plusieurs structures ou fonctions. Il est alors difficile pour la sélection naturelle d’éliminer un gène qui code simultanément un caractère plutôt adaptatif et un autre plutôt non adaptatif.

This entry was posted in Livres pour enfants. Bookmark the permalink.