Ils ont laissé revenir papa (Témoignage) PDF

Il fait un peu chaud, alors nous allons tâcher ils ont laissé revenir papa (Témoignage) PDF faire le plus vite possible, d’aborder tout de suite le Message. J’ai eu vos lettres là-bas, qui ont été données, et il y a cette sœur qui soupçonne une tumeur au cerveau. Je prie encore pour les malades, là, ne l’oubliez pas.


Elle pensait enfin être tranquille, protégée des agressions subies depuis sa petite enfance. Elle se trompait.

Toni Maguire, auteur du best-seller Ne le dis pas à maman, poursuit le récit de son enfance tragique, racontant sa terrible vérité.

Le père de Toni Maguire a abusé d’elle dès l’âge de six ans et ce crime n’a été révélé que lorsque la jeune fille est tombée enceinte et a dû se faire avorter. Finalement, c’est grâce au témoignage courageux de Toni que son père a été emprisonné.

Elle a cru enfin pouvoir vivre normalement. Jusqu’au jour où son père, sorti de prison, est revenu à la maison…

Le récit d’une enfance volée
qui a déjà ému 500 000 lecteurs.

Nous devons nous organiser, vous voyez, que tout soit bien coordonné. Il y a autre chose qui a touché mon cœur, il y a quelques instants. Il n’est pas là pour écouter ce que je dis en ce moment. Mais c’est vraiment un chic type, il s’appelle Roy Roberson, c’est un des administrateurs de notre église, ici, et un chrétien, un homme formidable.

Frère Branham, n’oubliez pas le Président. Peu importe que vous ne soyez pas d’accord avec lui sur le plan politique, n’empêche qu’il est notre Président. S’il se représentait, et que je votais, je voterais encore pour lui. Frère Willard, vous avez faite cette semaine. Bon, Frère Branham, là, vous savez, telle et telle chose.

Mais vous voyez bien qu’il vaut mieux que je reste dehors et que je vous écoute, n’est-ce pas? Il y en a une dans l’Oregon, quelques-unes dans l’État du Washington, en Californie, en Arizona, et à différents endroits. Si jamais vous voulez prendre une église en charge, ou quelque chose, eh bien, ici même, ce serait un bon point de départ, ici même. Il y a Frère Ruddell, là-bas sur la route.

Je dois aller à son église pour une réunion dans quelques jours. Frère Ruddell va faire des réunions de réveil. Je ne suis vraiment pas capable de parler. Il y a aussi Frère Graham Snelling à Utica, et Frère Junior Jackson là-bas. Nous n’avons aucun désaccord côté doctrines, ou, nous partageons les mêmes espérances, les mêmes ambitions, les mêmes doctrines. Nous nous serrons les coudes, nous partageons tout.

Nous ne formons qu’une seule église. Et je vois ces jeunes hommes qui avancent, comme Frère J. Frère Willard, et les autres, là, alors qu’ils avancent, des jeunes hommes, et que moi, je prends de l’âge. S’il y a un demain, ce sera eux les hommes de demain. Je ne veux pas que ce Message meure, jamais. Et je ne crois pas qu’il nous reste encore beaucoup de temps pour L’apporter. Le petit bébé dont on disait qu’il allait mourir, je vois que vous l’avez eu avec vous toute la journée, à l’église, sœur.

Nous remercions le Seigneur pour ça, de ce que le Seigneur est bienveillant, plein de miséricorde. Continuez simplement à croire ce qui vous a été dit ici même, vous voyez, tout ira bien. Maintenant, est-ce que vous appréciez l’enseignement? Nous voulons toujours faire ça, et baptiser tous ceux qui le veulent, à n’importe quel moment. Combien se souviennent de l’époque où je partais à pied faire l’inspection des lignes de haute tension? Eh bien, j’ai souvent fait la tournée d’inspection des lignes de haute tension, je devais marcher trente milles par jour dans la forêt. J’avais des lignes à inspecter, sur une distance de deux cent quatre-vingts milles .

Le ruisseau n’est pas bien loin. Et j’en ai emmené beaucoup là-bas, pour les baptiser au Nom de Jésus. Et je repartais inspecter la ligne, à toute vitesse. Je faisais mon travail sur le poteau avec un homme, en lui parlant du Seigneur.

Eh bien, Billy, un jour je vais aller à ton église me faire baptiser. C’est le moment de le faire. Voici de l’eau, qu’est-ce qui nous empêche? Si vous êtes prêts, c’est le moment de le faire. Ne donnez pas au diable la possibilité de glisser quelque chose là-dedans. Ne remettez pas à demain les choses que vous pourriez faire aujourd’hui.

This entry was posted in Sports et passions. Bookmark the permalink.