Histoire de la physique PDF

Article détaillé : Chronologie de la Guadeloupe. Selon les données archéologiques, les premiers signes d’occupation de la Guadeloupe datent d’environ 300 av. Ces communautés sont celles qu’ont rencontrées les premiers Européens débarqués sur l’île. 21 jours après avoir quitté les îles Canaries, au cours de son deuxième voyage, Christophe Colomb aperçoit une première histoire de la physique PDF : La Désirade, qu’il baptise ainsi Desirada, tant la vue d’une terre fut désirée par l’équipage.


Histoire chronologique de la physique divisée en six grandes périodes : l’Antiquité, Le Moyen-âge, La Renaissance, Le monde des Lumières, La révolution industrielle, La physique atomique. Pour chacune de ces grandes périodes. L’auteur rappelle le contexte culturel de l’époque (croyances, philosophie, mathématiques, artisanat, vie scientifique) et décrit les grandes expériences (instruments, observations, lois) à l’origine des systèmes (principes, théories).

Il baptise cette île Guadalupe du nom du monastère royal de Santa Maria de Guadalupe en Espagne. Le 10 avril 1496, Colomb retourne à Guadeloupe avec deux vaisseaux. Ils sont de retour vers l’Espagne mais l’Amiral a fait fausse route et ils se trouvent à court de provisions. Les habitants, interrogés par des taïnos qui voyagent avec les espagnols, refusent de fournir les aliments demandées. L’Amiral ordonne alors un débarquement en force et il s’ensuit une dure bataille après laquelle les guerriers locaux se retirent vers l’intérieur. En effet, cette île est relativement inhospitalière, et ne possède aucune mine d’or. Elle servira alors daiguade : point de ravitaillement en eau douce et en bois, pour les navires en route vers l’Eldorado.

Au début, les Caraïbes tolèrent ces  marins de passage , et parfois même fraternisent avec eux, mais petit à petit les hostilités grandissent entre les indigènes et les Espagnols. Les Caraïbes, aguerris au combat, résistent à la présence grandissante des Européens, jusqu’à ce qu’une cédule royale datant d’octobre 1503, autorise aux Espagnols la capture d’Indiens habitant les îles sans or. Caraïbes et de les faire travailler, de pacifier puis de coloniser ces îles. En 1515, Juan Ponce de León, conquérant de Porto Rico et Antonio Serrano décident de pacifier la Guadeloupe et d’y installer définitivement des colons ibériques sur l’île, avec trois navires et trois cents hommes de guerre.

Cachés en embuscade, les Caraïbes foncent sur ceux qui débarquent, les tuent et en font des prisonniers. Description de l’Isle de Gadeloupe, contenue dans l’Atlas de Boisseau, 1643. Le cartouche en haut à droit contient le texte suivant : « Habitée des Francois depuis l’an 1634 par le Sieur de l’Olive, en ayant chassé entierement Les Sauvages, nommez Caraibes. Du Plessis et de L’Olive sont mandatés par la Compagnie des îles d’Amérique pour évangéliser les indigènes. Les survivants s’installent au sud, près de l’actuel Vieux-Fort. 1640 : signature d’un traité de paix avec les Caraïbes.

1643 : la ville de Basse-Terre est fondée dans le Sud de la Guadeloupe. 1649 : première révolution anglaise, le roi Charles Ier décapité, les monarchistes anglais fuient à la Barbade, poursuivis par les troupes du parlement de Cromwell. L’économie sucrière doit se développer ailleurs qu’à la Barbade. 1654 : temps fort de l’histoire du Pernambouc au Brésil. Les jésuites portugais gagnent la reconquête contre les Hollandais, qui doivent fuir avec 300 de leurs esclaves.

La Martinique, partagée entre de nombreux propriétaires, encore peu défrichée et à moitié occupée par les caraïbes, doit leur dire non. 1658 : Guerre de 1658 contre les indiens caraïbes en Martinique. 1664 : Colbert augmente la taxe sur les sucres étrangers importés des Antilles via la marine hollandaise, asphyxiant les planteurs, qui ont peu de navires et sont par ailleurs privés d’approvisionnement en esclaves. 1664 : la Compagnie française des Indes Occidentales prend possession de la Guadeloupe en expropriant Houël et sa famille. 1666 : les Anglais attaquent les Saintes et se dirigent vers la Guadeloupe, mais un cyclone détruit complètement la flotte anglaise le 22 août.

1667 : fin de la Deuxième guerre anglo-néerlandaise. Le Traité de Breda est signé entre les Français, Danois et Hollandais d’un côté, et les Anglais de l’autre. 1671 : la Guadeloupe a 4 267 esclaves noirs. Il n’y en a que 2 400 en Martinique où les chefs de la guerre contre les caraïbes, dont Pierre Dubuc de Rivery, reçoivent des terres nouvelles. 1674 : La Compagnie des indes occidentales fait faillite.

This entry was posted in Informatique et Internet. Bookmark the permalink.