Henri Michaux – : L’oeuvre du corps : théorie et pratique PDF

Un poltergeist, de l’allemand Poltergeist, dérivé de poltern  faire du bruit  et geist  esprit , est un phénomène paranormal consistant en des bruits divers, des déplacements, apparitions ou disparitions d’objets et autres phénomènes a priori inexplicables. Dans le système de classification de Vallée, les poltergeists entrent dans la catégorie des  anomalies à effet physique  soit AN henri Michaux – : L’oeuvre du corps : théorie et pratique PDF type II.


Henri Michaux –  » homme-bombe  » : ce titre étonnant, repris d’une citation de Michaux, évoque l’action complexe de Michaux poète/peintre/voyageur/expérimentateur. Dans cet être paradoxal, cohabitent, non sans tiraillements, un penseur du social et une espèce très particulière de visionnaire. La poétique de la relation que Michaux initie, et dont ses productions constituent la théorie et le relais, fait du lecteur/spectateur de son œuvre un nécessaire recréateur de soi et de l’autre. C’est pourquoi cette œuvre singulière est une bombe à retardement : elle agit sur le  » corps imaginaire « , et ses effets sociaux ne sont repérables qu’au long terme. Ou comment un grand déconstructeur peut parvenir à  » laisser des traces « .

Outre les phénomènes auxquels nous avons fait allusion, de meubles qui se déplacent, de fenêtres et portes qui claquent, de vaisselle qui se brise, il s’agit très souvent de sonnettes qui ne cessent de s’agiter bruyamment sans cause apparente, même après qu’elles ont été isolées par la suppression des cordons et des fils. Les manifestations semblent en général purement  gratuites  et totalement dénuées de cause et de logique. S’agissant de phénomènes dits paranormaux ou surnaturels, de nombreux témoignages sont souvent le fruit d’une imagination excessive de la part des témoins, voire de désordres psychologiques. Mais pour les phénomènes objectifs la difficulté est autre.

Là en effet toutes les fraudes sont possibles, et l’expérience a prouvé que les fraudes étaient fréquentes, très fréquentes. En 1762, des grattements et des coups se font entendre dans un appartement situé au 20 de la rue Cock Lane à Londres, accompagnés d’apparitions fantomatiques. L’affaire défraye la chronique et va jusqu’à provoquer une controverse religieuse entre les églises méthodiste et anglicane. Article détaillé : Fantôme de Cock Lane.

Après être restée discrète presque une semaine, l’affaire explose au grand jour et prend une ampleur médiatique démesurée. Finalement, le 28 août, les gendarmes démasquent les responsables qui n’ont rien de surnaturel : ce sont Roger Lahore, le fils de la famille, et sa jeune complice Michèle, une adolescente qui était employée par les propriétaires. Il semble qu’il s’agissait à l’origine d’une tentative d’escroquerie à l’assurance dont les auteurs ont perdu le contrôle. En novembre 1987, le calme d’une maison du village de Vailhauquès est troublé par des coups sourds et répétés.

La gendarmerie enquête, mais ne trouve pas la cause du phénomène. Une habitante de Montpellier, vivant seule avec ses quatre enfants, demande à l’office des HLM de lui trouver un nouvel appartement, celui qu’elle occupe étant le siège de phénomènes paranormaux effrayants de type poltergeist. Le 20 août 2014 à partir de 13 heures, un couple d’une soixantaine d’années, habitant un pavillon récent situé rue du Général-Kellerman à Amnéville, voit l’intérieur de sa maison et son jardin inexplicablement ravagés. Après une accalmie, le phénomène reprend de plus belle en fin d’après-midi sans que le propriétaire des lieux arrive à en déterminer la cause.

This entry was posted in Sports et passions. Bookmark the permalink.