GRAND DICTIONNAIRE ESPANOL-FRANCES ET FRANCAIS-ESPAGNOL. Tome 2, Français-Espagnol PDF

5 à 15 millions de descendants basques. Les Basques constituent une population autochtone de langue pré indo-européenne, implantée principalement dans le Pays basque, à cheval sur le sud-ouest de la France et au nord de l’Espagne. Euskotarrak, un néologisme souvent mentionné mais rarement utilisé, quand ils GRAND DICTIONNAIRE ESPANOL-FRANCES ET FRANCAIS-ESPAGNOL. Tome 2, Français-Espagnol PDF définissent comme ethniquement basques, s’exprimant en erdara avec ou sans le basque, ou simplement des Euskal herritarrak, des citoyens vivant au Pays basque.


Les Basques font l’objet de nombreuses études de la part de chercheurs en anthropologie, en biologie humaine ou en linguistique depuis plus d’un siècle qui débouchent sur différentes hypothèses des plus sérieuses aux plus farfelues. Le territoire qu’ils occupent est très varié. Plus d’une centaine de milliers de Basques vivent dans le reste de l’Europe, principalement en Espagne et en France, et dans une moindre mesure en Allemagne et au Royaume-Uni. Le climat a joué un rôle historique car sa diversité et sa douceur sont à l’origine de la survie des peuplades proto-basques. Biscaye, le Guipuscoa, le Labourd, la Basse-Navarre et au nord de la Soule. Le sujet de la diaspora basque est rarement un sujet de conversation alors que l’émigration fut une vraie saignée au Pays basque.

120 000 habitants en Iparralde resta stable du fait de la perte de 90 000 Basques qui émigrèrent. Aujourd’hui, on estime à 15 millions de personnes ayant une ascendance directe avec les Basques après cinq siècles d’émigration vers l’Amérique. Antioquia à Medellin en Colombie principalement, où la présence basque est mise en évidence par les noms de famille de cette origine. Le chanteur connu Juanes né à Medellin a un patronyme basque. Basques et qui proposent des activités socio-culturelles, un lien est créé entre la diaspora et le gouvernement de la Communauté autonome basque, ainsi qu’avec les municipalités du reste du Pays basque favorisant par la suite des échanges. On parle souvent d’appartenance ethnoculturelle au Pays basque, car il est donné aux gens de décider d’appartenir à une communauté culturelle. La réalité est complexe car s’il y a des bascophones et de lignée basque qui se considèrent Espagnols ou Français, il y a des Andalous qui vivent au Pays basque et se sentent Basques.

Un frère peut se prétendre français et sa sœur basque. En France, la plus forte concentration de noms de famille basques se trouve dans le département des Pyrénées-Atlantiques. Cela prouve qu’il n’y a pas de corrélation entre le fait de se considérer basque et le patronyme basque car c’est en Navarre que le taux d’appartenance à se considérer basque est le plus faible des sept provinces. L’étymologie du mot basque vient de Basco en gascon et de Vasco en espagnol. Une autre théorie veut que Vasco signifie  de la terre boisée , à partir du mot basque moderne basoko.

Baso- signifiant la forêt, et -ko, qui est ajouté à la fin des mots, qui signifie de. Par exemple Basoko piztiak se traduit par les animaux de la forêt. Même si basoko est un mot basque moderne, il y a de grandes chances que cela aurait pu être différent il y a 2 000 ans. Espagne, avec l’inscription suivante écrite utilisant un alphabet ibérien : Barscunes.

Tous ces mots proviennent du mot basque qu’ils utilisent pour nommer leur langue : Euskara. Il créa par la suite le néologisme Euzkadi pour parler d’un Pays basque indépendant. Cette théorie sur la racine eguzkiko est totalement critiquée aujourd’hui. Comme la langue basque, les Basques sont généralement considérés comme un groupe ethnique isolé et unique.

Ils sont d’une part culturellement, plus spécifiquement, linguistiquement distincts des populations environnantes, et, d’autre part, génétiquement distincts aussi. En Europe, il existe une homogénéité des peuples selon l’arbre génétique, mais quatre peuples se distinguent du reste des populations européennes : les Sardes, les Lapons, les Islandais et les Basques. Il y a des explications historiques et linguistiques pour ces peuples qui diffèrent des Basques. Les domaines de recherche se concentrent sur la recherche génétique, l’hématologie et la myopathie.

This entry was posted in Romans et littérature. Bookmark the permalink.