Exode de lumière PDF

Cet article est une ébauche concernant la Bible. L’adoration du veau d’or, Nicolas Poussin. Apis qui était adoré en Égypte. Lorsque Moïse descend du mont Sinaï et qu’il voit les Hébreux adorer une idole, ce qui est interdit par le Premier Commandement, il est exode de lumière PDF d’une colère si grande qu’il fracasse les Tables de la Loi sur un rocher.


Kadouri, le fameux illuminé de Bagdad, se voit un jour proposer par l’ange Gabriel, une exploration du monde moderne, tel qu’il ne l’a jamais vu. Pour ce faire, il doit franchir successivement sept portes (de l’Enfer ?) qui ouvrent sur autant d’univers différents :  » En attendant Marshall « ,  » La mémoire « ,  » L’éternité « ,  » La conscience « ,… Voici que les aspirations, les illusions et le désarroi traversent l’immense marée humaine et s’offrent tour à tour devant les yeux de notre illuminé. Chemin faisant, Kadouri, tantôt incrédule, tantôt indigné, se trouve face aux dérives d’un monde issu des Lumières qui semble bien pourtant les avoir trahies. Certaines valeurs n’y servent-elles pas de fortes tentations de marchandisation ? L’Homme n’est-il pas devenu le  » capital le moins cher  » ? Clin d’œil à un mythe sumérien, ce roman au ton à la fois satirique et lyrique, nous invite à la découverte inattendue d’une humanité éternelle et profondément contemporaine.

Pourquoi, Moïse, t’es-tu hâté de t’éloigner de ton peuple ? Ils suivent mes pas, dit Moïse. Je me suis hâté vers toi, Seigneur, pour que tu sois satisfait de moi. Le Seigneur dit alors :  Nous avons mis à l’épreuve ton peuple, après ton départ, et le Samiri les a égarés. Courroucé et plein d’amertume, Moïse revint vers son peuple :  Ô mon peuple, s’écria-t-il, votre Seigneur ne vous a-t-il pas fait une belle promesse?

Avez-vous trouvé cette promesse trop longue à se réaliser? Ou avez-vous voulu que la colère de Dieu s’abatte sur vous, pour avoir trahi votre engagement envers moi ? Nous n’avons pas manqué à notre engagement envers toi, répondirent-ils, de notre propre gré. Mais on nous a fait porter des charges de bijoux appartenant au peuple de Pharaon. Et aussitôt l’assistance s’est mis à crier :  Voilà votre dieu et celui de Moïse qui l’a tout simplement oublié !

This entry was posted in Beaux livres. Bookmark the permalink.